La richesse musicale d'Ahamada Smis

Publié le 27 décembre 2016 Mis à jour le 8 janvier 2019

Entre les Comores et Marseille, Ahamada Smis trace un trait d’union musical atypique.
Inspiré de la culture Hip-Hop, Rap, mais aussi des musiques traditionnelles comoriennes, il sort un nouvel album «Origines», pour lequel il a parcouru les îles de l’océan indien.
Après «Etre», Ahamada Smis nous emporte à la source de sa musique avec ce nouvel opus.

Comment la musique s’est imposée à vous ? Quel est le point de départ ?

J’ai vécu aux Comores jusqu’à l’âge de 10 ans, çà fait 30 ans que je vis à Marseille, et la musique traditionnelle des Comores a bercée mon enfance. J’ai écouté différentes musique d’Afrique notamment la rumba congolaise. Et quand je suis arrivée en France j’ai découvert d’autres musiques très diverses, la pop, le jazz et surtout la culture Hip-Hop au début des années 90. Pour moi c’était plus qu’une musique, c’était une culture. Dans laquelle on retrouve le graff, le DJing, la danse, le style vestimentaire et le rap. C’est aussi la première musique dans laquelle on nous donne la parole. Moi je viens d’une culture orale, où la parole a une très grande importance. C’est pour cela que je me suis retrouvé naturellement en train d’écrire en française. Voilà comment j’ai commencé à faire du Hip-Hop.
J’ai ensuite arrêté la musique pendant six ans, parce que la musique au départ c’était un hobby. J’ai appris un métier qui m’a permis de mettre de l’argent de côté pour ouvrir ma structure et reprendre la musique pour en faire mon métier enfin.

Parlez nous du projet « Origines ».

J'ai réalisé le projet Origines en itinérance. Je suis allé puiser à la source des musiques traditionnelles des Comores.
J’ai évolué dans la culture Hip-Hop, j’ai samplé du Jazz, de la soul, mais à un moment donné je me suis dit que pour être meilleur dans ma musique il fallait que j’aille chercher dans la richesse de la musique de ma culture. C’est comme çà qu’est né le projet « Origines ».

Qu’est-ce qui vous a motivé pour mettre ce projet en place ?

Culturellement, j’ai voulu mettre une lumière sur la communauté Comorienne qui est très présente à Marseille. Nous représentons 10% de la population Marseillaise, mais en même temps nous sommes invisibles. Invisibles car nous nous pensons pauvres, nous ne nous rendons pas compte que notre richesse c’est la musique.
J’ai vraiment eu envie d’aller à la source de cette culture et de cette musique, avec un studio mobile nous avons fait des résidences de créations sur l’archipel des Comores, à La Réunion, à Zanzibar, à Dar es Salaam. L’idée c’était d’aller voir d’où vient la musique Comorienne.

J’ai travaillé avec une trentaine de musiciens. On avait 10 jours : en 10 jours on devait créer, enregistrer et faire un concert. Après j’ai fait venir deux artistes de l’océan indien pour jouer des instruments traditionnels.
Sur scène il y a Mohamed Issa Matona qui vient de Zanzibar et qui m’accompagne au oud et au violon, et Soubi qui vient des Comores et qui joue du gaboussi et du dzenzé. A tout çà je rajoute de la basse et de la batterie, et avec mon phrasé rapé, slamé, on arrive à un style Afro-beat comorien.

Propos recueillis par Mireille Jauffret.

L’album « Origines » sortira le 12 novembre 2013.

Autres articles

L'Agenda du week-end

L'Agenda du week-end

du jeudi 14 au dimanche 17 novembre 2019

Besoin d'idées ? Retrouvez chaque mercredi, notre sélection de sorties pour le week-end, nos bons plans et nos coups de cœu

Des estampes de grands maîtres du Japon pour la première fois en France

Des estampes de grands maîtres du Japon pour la première fois en France

Du 8 novembre 2019 au 22 mars 2020

L’Hôtel de Caumont présente les coutumes et la culture japonaise de l’époque Edo, à travers plus de 150 estampes ukiyo-e et autres objets remarquables dévoilés au public français pour la toute première fois. Pour la plupart issus de la collection de Georges Leskowicz, l’une des plus importantes collections d’estampes japonaises dans le monde.

La Nuit du Cirque

La Nuit du Cirque

Le 15 novembre 2019

Le 15 novembre, l'Europe entière vibrera d'ondes circassiennes, avec la première Nuit du cirque. À vivre, pour nous plonger dans l'âme du cirque d'aujourd'hui !

Le Jazz en Provence

Le Jazz en Provence

À l'occasion de Jazz sur la ville, l'événement musical incontournable de la fin de l'automne, découvrez l'histoire du Jazz en Provence. Le jazz est né il y a 100 ans. Il a rythmé et imprégné la Provence durablement grâce aux structures et festivals qui le font rayonner toute l'année.

Le sublime...Par hasard

Le sublime...Par hasard

Du 18 octobre au 23 février 2020

Les expositions à la Vieille Charité et à la Friche la Belle de Mai déroulent une typologie chronologique du hasard comme processus créatif à travers les plus importants courants et artistes de la seconde moitié du XIXème siècle à nos jours.

Les expositions autour de Giono à Marseille et en Provence

Les expositions autour de Giono à Marseille et en Provence

Du 29 octobre 2019 au 24 mai 2020

Avec une des plus grande rétrospective consacrée à Jean Giono au Mucem, cette année ne néglige pas le fidèle Lucien Jacques qui sera à l’honneur au musée Regards de Provence, en face, ainsi que "sa" Provence. Une année qui mobilise tous les acteurs du cinéma, de la littérature, du spectacle vivant qui ont chacun « leur » Giono.

La Fête de la Science au Musée départemental Arles antique

La Fête de la Science au Musée départemental Arles antique

Du 10 au 13 octobre 2019

Venez découvrir les faces cachées du musée départemental Arles antique, celle de la numérisation 3D, celle des techniques innovantes de conservation-restauration, celle des nouvelles technologies mises au service des chercheurs.

Henri Person, naviguer en couleurs en Méditerranée

Henri Person, naviguer en couleurs en Méditerranée

Du 5 octobre 2019 au 3 mai 2020

Le Musée Regards de Provence met à l’honneur le peintre Henri Person. La Méditerranée fût une source inépuisable d’inspirations pour cet artiste, enthousiasmé par le pointillisme et la quiétude des eaux du port de Saint-Tropez.

Nicolas Pagnol, un territoire ancré dans ses traditions

Nicolas Pagnol, un territoire ancré dans ses traditions

Nicolas Pagnol gère depuis 2004 l’ oeuvre de son grand-père et en assure la restauration et la promotion pour les prochaines générations.

(Re)Découvrez le Port antique de la plus ancienne ville de France : Marseille

(Re)Découvrez le Port antique de la plus ancienne ville de France : Marseille

Renaissance d'un site archéologique

Avec sa requalification, le site du Port antique de Marseille est entré dans une nouvelle phase de sa très longue histoire.

Fiesta des Suds, le bonheur à la carte !

Fiesta des Suds, le bonheur à la carte !

Du 10 au 12 octobre 2019

La Fiesta des Suds renouvelle la promesse d’un festival sans égal, avec ses divas magistrales et ses pépites musicales, ses bombes scéniques et son décor féérique, ses déambulations festives nourries de l’appel du large et des parfums d’Ailleurs.

Satire à vue à l'Estaque !

Satire à vue à l'Estaque !

du 23 au 29 septembre 2019

Le Festival International de la caricature, du Dessin de Presse et de la satire de l'Estaque accueillera pour la 8e année 45 dessinateurs, expositions, projections et bien sûr de nombreux échanges et débats.