La courge

Le nouvel eldorado des gastronomes

Publié le 8 janvier 2019 Mis à jour le 23 janvier 2019

Pas si courges que ça…

Elle avait disparu des étals et puis, peut-être un effet collatéral de l’importation de la fête d’Halloween en France ? -, la courge a fait son grand retour sur nos marchés depuis une bonne dizaine d’années. Derrière ce nom générique, se cachent les cucurbitacées (potiron, citrouille, giraumon, coloquinte, calebasse) et, pour satisfaire les botanistes, les représentantes de l’espèce Cucurbita pepo, à laquelle appartiennent les courgettes. On trouve les plus beaux spécimens en hiver sur nos marchés de Provence, de celui de Cassis, le mercredi et vendredi, à celui de la place Richelme, à Aix, le samedi matin, en passant par le marché paysan du cours Julien, le mercredi, à Marseille.

La courge cou tors, la caméléon, la tromba d’Albenga, la marina di chioggia, la blue hubbard… Toutes ces variétés sont peu fréquentes et leur production confidentielle ; il faut y voir un indice de qualité et se délecter de leurs vertus culinaires ; n’hésitez pas à demander des conseils et astuces auprès des paysans, ils vous seront de précieux conseils !
Les Amap, Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne, ne sont pas en reste et en remplissent leurs paniers hebdomadaires nous rappelant que c’est en hiver qu’on les savoure au meilleur. Pour aider leurs clients à les apprêter, les Amap distillent leurs conseils à qui les leur demande, à défaut de glisser des fiches recettes dans les paniers…
Les enfants raffolent des courges : “C’est onctueux, ça a une texture douce, c’est pas agressif” explique Timothée pour justifier sa passion. “Je leur trouve une douceur qui s’apparenterait à celle de la carotte, une texture comparable à celle de la patate douce rose” poursuit sa maman, Florence, qui habite à Puyricard.

Les trucs les plus cool

Les courges ont plus d’un atout dans leur sac et s’avèrent des plus simples à cuisiner. Préparez une purée composée à parts égales de pommes de terre et de courge butternut, ajoutez un peu de ciboulette ciselée pour la couleur, du beurre ou de la crème, un peu de fromage râpé et le tour est joué ! “J’utilise la courge spaghetti ou, à défaut, la longue de Nice pour faire mes spaghetti de légumes”, raconte Andrée qui a converti son mari Léon aux charmes de la courge la moins calorique…
Et si vous releviez le défi de la recette la plus cool ? Choisissez un potimarron de petite taille, lavez-le et découpez avec soin le chapeau que vous réutiliserez. Creusez ensuite la chair, retirez les pépins et filaments. Mélangez ensuite dans un bol de la crème fraîche entière, du gruyère et assaisonnez de sel, poivre et noix de muscade râpée. Remplissez votre potimarron, couvrez avec le chapeau et enfournez pour 1h15 à 180°C. C’est très joli, inratable et, c’est sûr, toute la famille va adorer avec une salade verte et quelques lardons.

« Sa marraine la creusa et, n'ayant laissé que l'écorce, la frappa de sa baguette, et la citrouille fut aussitôt changée en un beau carrosse tout doré »
Charles Perrault – « Cendrillon »

Pour tous ceux qui surveillent leur ligne, mieux vaut précuire vos courges à la vapeur ainsi, la chair prend moins le gras que crue. Gardez toujours à l’esprit que l’huile permet de saisir et que le beurre brûle. “C’est un produit miracle, s’enthousiasme Florence, car je peux conserver ma courge entière plusieurs semaines sans inquiétude et sans la ranger au réfrigérateur”.
Et les coloquintes dans tout ça ? Elles ne sont pas comestibles mais sont très décoratives. Achetez-en de diverses formes, tailles et couleurs et composez un joli plateau qui embellira des mois durant votre table de cuisine ou vos rebords de fenêtres s’ils sont protégés de l’humidité. Décoratives, délicieuses, faciles à cuisiner et à conserver… Décidément, les courges ont toutes les qualités. Mais qui en doutait ?

A la façon d’une carte postale, le Grand Pastis vous raconte la Provence gourmande. Pierre Psaltis fait partager sa conception de la gastronomie, de la plus simple à la plus sophistiquée, présente ses recettes goûtées et approuvées, débouche les meilleures bouteilles et vous invite au restaurant. Un concentré d’actualité avec l’accent.
Pierre Psaltis

Le Grand Pastis

Autres articles

Palmarès Michelin 2020 : 5 nouveaux étoilés dans les Bouches-du-Rhône

Palmarès Michelin 2020 : 5 nouveaux étoilés dans les Bouches-du-Rhône

Découvrez les restaurants provençaux mis à l'honneur dans le guide Michelin 2020

1, 2, 3 étoiles pour le restaurant l'Oustau de Baumanière et son chef, Glenn Viel aux Baux de Provence. Le Mas de Bottero, Maison Hache, la Magdeleine et Le Château de la Gaude font leur entrée dans le Guide Michelin en décrochant leur première étoile.

Cours de boulangerie à Baumanière

Cours de boulangerie à Baumanière

Apprendre à faire sa brioche, ses croissants ou son pain façon baguette Baumanière

Si vous voulez faire votre propre pain et devenir le super-héros des petits-déjeuners, nous n’avons qu’une seule chose à vous conseiller : faites comme nous et suivez le cours de boulangerie du chef boulanger Jean-Louis Colney du restaurant étoilé l’Oustau de Baumanière.

Fabriquer son pastis de Marseille avec We can doo

Fabriquer son pastis de Marseille avec We can doo

Tout savoir sur le pastis en le fabriquant soi-même à Marseille

Le meilleur pastis de Marseille ? Celui qu’on se fabrique pardi ! Avec We Can Doo, devenez le roi de l’anis (entre autres) grâce à l’atelier pastis !

Ce que vous réserve MPG en 2020...

Ce que vous réserve MPG en 2020...

Marseille Provence Gastronomie remet le couvert

Après un succès de 1102 évènements dans 105 communes avec MPG2019, l'année de la gastronomie en Provence remet le couvert. My Provence vous dévoile ce que vous réserve Marseille Provence Gastronomie en 2020

Où acheter son gâteau des rois en Provence ?

Où acheter son gâteau des rois en Provence ?

Nos adresses pour déguster les meilleurs gâteaux des rois en Provence

Nous avons sélectionné pour vous les meilleures adresses pour déguster les meilleures gâteaux des rois en Provence !

Recette de la pompe à l’huile d’olive

Recette de la pompe à l’huile d’olive

La pompe à l’huile d’olive, trop facile !

Oubliez les idées reçues, la pompe à l’huile est très facile à réaliser. Du petit-déjeuner au goûter, elle est délicieuse et figure parmi les emblèmes des 13 desserts.

Le gibassié de Provence

Le gibassié de Provence

De la gibecière aux 13 desserts

Peut-on imaginer un Noël sans gibassié ? Fleuron de la biscuiterie provençale, le gibassié connaît son heure de gloire au moment des fête de Noël. Au pied du Garlaban, une famille de boulangers perpétue la tradition.

Pierre Lilamand, le spécialiste des fruits confits en Provence

Pierre Lilamand, le spécialiste des fruits confits en Provence

Lilamand, le confisage depuis 153 ans

Des fruits, souvent, des légumes, parfois, confits… Dans cette famille les secrets de fabrication se transmettent de génération en génération. Pierre Lilamand en est le dernier dépositaire.

Où acheter ses treize desserts ?

Où acheter ses treize desserts ?

Les meilleures adresses pour composer son plateau des treize desserts

Si vous aussi, vous fêtez Noël dans la tradition provençale, vous devez bien avoir vos adresses où acheter vos 13 desserts, non ? Si ce n'est pas le cas, voici une sélection d'adresses où faire vos achats gourmands.

Les 13 desserts : les gourmandises sucrées

Les 13 desserts : les gourmandises sucrées

Une explosion de sucreries

Les 13 desserts, une tradition du Noël provençal. Mais connaissez-vous tous les fruits et sucreries qui les composent ? Après les fruits, découvrez les sucreries des treize desserts.

Les 13 desserts : les fruits

Les 13 desserts : les fruits

Les fruits, ces essentiels des treize desserts

Les 13 desserts, une tradition du Noël provençal. Mais les connaissez-vous tous ? Aujourd’hui, focus sur les fruits, ces essentiels des treize desserts.

Menu de Noël

Menu de Noël

proposé par la cheffe Laëtitia Visse

À quelques semaines de Noël, la jeune cheffe Laëtitia Visse nous livre son menu de fête mi-bistro, mi-gastro. Bon appétit !!!