L'Hôtel de Caumont, un lieu de grande classe

Publié le 4 août 2017 Mis à jour le 2 juillet 2018

Dégradé par le temps et les âges, l’Hôtel de Caumont connaît depuis 2015 une deuxième vie. Restauré comme s’il venait d’être construit, l’édifice du XVIIe siècle a vécu des épreuves agitées avant de devenir l’un des lieux culturels les plus visités de Provence. Avec deux expositions temporaires par an, le musée mise sur la qualité de ses œuvres et non la quantité.

Avant de s’appeler Hôtel de Caumont, la bâtisse du quartier Mazarin prit le nom de ses anciens propriétaires. Tantôt nommé Hôtel Bruny de la Tour d’Aigues ou encore Hôtel de Réaville, il doit son architecture à Robert de Cotte, Premier architecte des Bâtiments du Roi. Destiné à accueillir les nobles dans la cité provençale, Il passa d’une famille à l’autre par le jeu des ventes et des alliances, avant d’être touché par la Révolution.

Une vie tumultueuse

Après la révolution, ce symbole de pouvoir fut durement touché. Il fut abandonné pendant près de 20 ans par la famille Caumont qui le transforma en appartement dans la seconde moitié du XIXe siècle. Durant un siècle, l’hôtel fut cantonné à son rôle éponyme, devenant une demeure incontournable pour tous notables visitant la ville provençale. Arrive ensuite la Seconde Guerre mondiale, où le sud de la France abritait de nombreux résistants. L’Hôtel de Caumont fut l’une des places fortes des opposants au régime de Vichy.

Ce n’est qu’en 1964 que la ville d’Aix en Provence met la main sur l’hôtel avec la farouche intention de refaire vivre ce lieu. Il devient alors le conservatoire de musique municipal : un sort certes des plus honorables, mais qui précipitera encore les dégradations. Aix-en-Provence ayant décidé d’édifier un conservatoire moderne et digne enfin de ce nom, mais ne pouvant assumer la restauration coûteuse de l’hôtel de Caumont, décide de vendre ce dernier en 2010 à une société vouée à l’exploitation de bâtiments ou de sites historiques, "Culturespaces".

Un voyage dans le temps

L’hôtel de Caumont n’est pas un musée, c’est un espace de vie et de repos dans lequel des œuvres sont exposées. Les salles d’exposition sont à l’étage de la bâtisse laissant tout le RDC et le jardin à l’air libre où le passage de chaque porte est une nouvelle aventure historique. La reconstitution des salons et espaces verts d’époques nous feraient croire que nous sommes venus visites le lieu et non l’exposition. Là est la force de Caumont, peut importe l’artiste exposé, la venue au musée est déjà réussie par la visite du lieu

Ici, aménagées dans l’esprit des cabinets de curiosités de l’Ancien Régime, deux belles salles qui font fonction de librairie et d’espace de ventes d’objets choisis pour leur caractère raffiné. Là, une enfilade de salons devenus restaurant et salon de thé, lesquels, au cœur d’Aix-en-Provence, composent un havre de quiétude et de raffinement qui ouvrent sur les jardins de l’hôtel. On les a meublés avec du mobilier de style Louis XV ou Louis XVI recouvert d’étoffes fleuries qui se marie parfaitement avec les cheminées anciennes, les consoles rocailles ou les riches ornements en stuc restaurés avec art.

Côté collections, le musée a déjà accueilli les travaux de Turner, Sisley et une exposition dédiée à Marylin Monroe. Le nouveau lieu culturel s’est forgé en très peu de temps une solide réputation. Ce qui lui promet des jours heureux et des saisons à venir pleine de visiteurs.

Fabien Cassar

Infos pratiques

3, rue Joseph Cabassol 13100 Aix-en-Provence
Tél: 04 42 20 70 01

L'Hôtel de Caumont est ouvert tous les jours.
Du 1er mai au 30 septembre : 10h-19h - Nocturne le vendredi jusqu'à 21h30 pendant l'exposition // du 1er octobre au 30 avril : 10h-18h.
Dernière entrée 30 minutes avant la fermeture.

Plein tarif : 14 €
Tarif réduit: 10 €

Pour aller plus loin

Le Musée Granet, Gloire à l'Art

Le Musée Granet, Gloire à l'Art

Embelli et agrandi, le musée Granet a fait peau neuve en 2013. Sa vocation est désormais de s’ouvrir à toutes formes d’expression des arts plastiques, depuis les sculptures celto-ligures jusqu’à l’art contemporain.

Sisley l'impressionniste du paysage

Sisley l'impressionniste du paysage

Une soixantaine d’oeuvres, dont certaines ont rarement été présentées au public, sont réunies pour cette exposition qui parcourt les différentes étapes de l’oeuvre de Sisley à travers les lieux de prédilection du peintre.

Le quartier Mazarin
Site

Le quartier Mazarin

Aix en Provence

Ce quartier en damier fut conçu au XVIIe siècle par l'archevêque Mazarin, frère du Cardinal. Véritable lotissement de luxe pour les parlementaires et grands bourgeois de l'époque, il s'organise autour de deux axes principaux : la rue Cardinale et la rue du 4 septembre. La rue Cardinale : son nom rappelle encore l'archevêque Mazarin, qui reçut la pourpre cardinalice. C'est une des plus jolies rues d'Aix, grâce à ses magnifiques hôtels particuliers. L'Hôtel de Gallifet situé au 52 de cette rue se veut être un espace muséal dédié à l'art contemporain. La rue traverse ensuite la place de la fontaine des quatre dauphins qui date de 1667 et qui est sculptée par Jean-Claude Rambot. Sa vasque circulaire est en pierre de la Sainte-Beaume. Avec ses quatre dauphins et leurs nageoires dressées sur un lit de vague qui soutiennent l'obélisque coiffé d'une pomme de pin, elle offre un témoignage de l'art baroque qu'affectionnait la noblesse aixoise. Le collège Mignet où ont étudié Paul Cezanne, Emile Zola, Darius Milhaud et bien d'autres se situe également dans cette rue. Par la rue Cardinale, on accède à l'église Saint-Jean de Malte et au musée Granet. L'église Saint-Jean de Malte était située à travers champs avant la construction du quartier Mazarin, c'était l'église de la Commanderie de Saint-Jean de Jérusalem (futur ordre de Malte), établie à Aix au milieu du XIIe siècle. Elle est conçue dans le style gothique provençal et possède au-dessus de sa nef un clocher du XVIe siècle haut de 67 mètres surmonté d'une flèche, et dont les proportions effilés donnent, au soleil couchant, une évocation de minaret. Attenant à l'église, se trouve le musée Granet, musée des Beaux-Arts de la ville. Le 2e axe de ce quartier est la rue du 4 septembre. Ce fut la première rue ouverte lors de l'agrandissement de la ville. Mazarin lui donna le nom de son église métropolitaine : rue Saint-Sauveur, mais le public lui donna celui de la rue des Quatre Dauphins, du nom de la place qu'elle traverse. Dans la rue, le musée Arbaud, du nom de son créateur. Homme érudit, il légua en 1910 à la ville d'Aix une des plus importantes collections de faïences provençales, de nombreux manuscrits et tableaux. Il accueille une bibliothèque régionale (le musée est fermé pour une durée indéterminée). La rue Joseph Cabassol avec l'hôtel de Caumont bâti de 1715 à 1742 sous la direction de Georges Vallon pour le marquis de Cabanes, président à la Cour de Comptes. Il est devenu le Centre d'art du même nom. Le quartier est traversé par la rue d'Italie - la plus ancienne rue d'Aix, puisqu'elle correspond au tracé de la voie aurélienne, à son entrée dans la colonie romaine.

Agenda

Expositions

Expositions

Art, histoire ou sciences naturelles : découvrez toutes les dates des expositions en Provence.

Voir le guide Expositions
Aix-en-Provence

Aix-en-Provence

Vous partez en séjour du côté d'Aix en Provence ? Consultez l'agenda culturel pour trouver des idées de sorties et les événements à ne pas manquer à Aix !

Voir le guide Aix-en-Provence
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Les Instants tunisiens ou 29 jours de révolution

Les Instants tunisiens ou 29 jours de révolution

du 20 mars au 30 septembre 2019

L’exposition du Mucem retrace les vingt-neuf jours de la révolution tunisienne, fin 2010, depuis l’étincelle de Sidi Bouzid jusqu’à la chute du président Ben Ali.

Êtes vous prêt pour la grande lessive?

Êtes vous prêt pour la grande lessive?

le jeudi 28 mars 2019

C'est en fait la plus importante manifestation d’art participatif au monde : à ce jour ! La Grande Lessive est une installation artistique éphémère faite par tous tout autour de la Terre, suspendues à l’aide de pinces à linge.

Des balades urbaines et culturelles pour sortir des sentiers battus

Des balades urbaines et culturelles pour sortir des sentiers battus

Envie de découvrir le Département autrement ? My Provence Culture vous propose une sélection de balades urbaines à faire en famille ou entre amis. Entre les nombreuses randonnées proposées sur le territoire et les visites originales à travers les quartiers de nos villes, il y en a pour tous les goûts.

Le pavillon de Marie Ducaté

Le pavillon de Marie Ducaté

du 15 mars au 3 juin 2019

Carte blanche est donnée à Marie Ducaté et son univers coloré qui investit le jardin et les salons du musée du Pavillon de Vendôme.

Nouveau parcours archéologique en Méditerranée

Nouveau parcours archéologique en Méditerranée

à partir du 8 mars 2019

Le musée d’Archéologie méditerranéenne, installé dans le Centre de la Vieille Charité, offre au public, dès le 8 mars 2019, l’accès à l’un des plus remarquables ensembles architecturaux, ainsi qu’un tout nouveau parcours muséographique.

Mille talents, mille visages...Mille créateurs de goûts

Mille talents, mille visages...Mille créateurs de goûts

du 20 au 24 mars au Mucem et du 20 mars au 20 mai 2019 à Aix

Chefs cuisiniers, sommeliers, boulangers, pâtissiers, épiciers, pêcheurs, poissonniers, agriculteurs, vignerons, bouchers, maraîchers… Mille talents, mille visages de la gastronomie provençale sont immortalisés sous l’objectif de Pierre Maraval pour MPG2019.

L'Art Mange l'Art et De la table au tableau ou l'art culinaire en Provence

L'Art Mange l'Art et De la table au tableau ou l'art culinaire en Provence

du 21 mars au 13 octobre 2019

Dans le cadre de l'année de la Gastronomie 2019 - MPG 2019, le musée Regards de Provence dédie ses trois salles à deux expositions, "L'Art Mange l'Art" et "De la table au tableau", sur les thématique de l'art culinaire, l'art de vivre dans le Sud, l'art de la table, ..., réunissant des œuvres d'artistes du XIX° au XXI° siècles.

Les infinies variations de lumières de Harry Callahan

Les infinies variations de lumières de Harry Callahan

du 16 mars au 21 juillet 2019

Le musée Granet s'associe à la Maison Européenne de la Photographie pour présenter en près de 90 clichés, les travaux du grand photographe américain Harry Callahan.

Le goût de Martigues aux multiples saveurs

Le goût de Martigues aux multiples saveurs

du 1er mars au 26 juillet 2019

Un projet culinaire de Nadia Sammut composé d'une exposition de Jean-Michel Blasco et d'un final le 21 juillet 2019 pour la journée gastronomique, populaire et artistique qui sera l’un des temps fort des Fêtes Estivales de Martigues.

Tous les festivals de Cinéma du printemps !

Tous les festivals de Cinéma du printemps !

mars - avril 2019

En Provence, le mois de mars rime aussi avec festivals de cinéma ! Plongez vous dans les documentaires, premiers films, rétrospectives et profitez en pour rencontrer réalisateurs, compositeurs et acteurs ! Certains sont d'envergure internationale alors tous à vos agendas.

Que faire pour la journée internationale des droits des Femmes?

Que faire pour la journée internationale des droits des Femmes?

Le 8 mars 2019

Que savoir, que lire, que faire pour ne pas passer à côté de cette journée ?

Van Gogh, la nuit étoilée aux Carrières de Lumières

Van Gogh, la nuit étoilée aux Carrières de Lumières

du 1er mars 2019 au 5 janvier 2020

Les Carrières de Lumières exposent les oeuvres de Vincent Van Gogh qui peignit pendant les 10 dernières années de sa vie plus de 2000 tableaux, aujourd’hui dispersés à travers le monde. Sur les 7000 m² des Carrières, cette nouvelle création visuelle et sonore retrace la vie intense de l’artiste fasciné par les teintes chaudes et colorées de la Provence.