L'Hôtel de Caumont, un lieu de grande classe

Une réouverture à ne pas manquer

Mis à jour le 11 mai 2021

Restauré comme s’il venait d’être construit, l’Hôtel de Caumont, édifice du XVIIe siècle, a vécu des épreuves agitées avant de devenir l’un des lieux culturels les plus visités de Provence. Avec deux expositions temporaires par an, dont la nouvelle est consacrée à Zao Wou-Ki, le musée mise sur la qualité de ses œuvres et non la quantité.

Avant de s’appeler Hôtel de Caumont, la bâtisse du quartier Mazarin prit le nom de ses anciens propriétaires. Tantôt nommé Hôtel Bruny de la Tour d’Aigues ou encore Hôtel de Réaville, il doit son architecture à Robert de Cotte, Premier architecte des Bâtiments du Roi. Destiné à accueillir les nobles dans la cité provençale, Il passa d’une famille à l’autre par le jeu des ventes et des alliances, avant d’être touché par la Révolution.

Une vie tumultueuse

Après la révolution, ce symbole de pouvoir fut durement touché. Il fut abandonné pendant près de 20 ans par la famille Caumont qui le transforma en appartement dans la seconde moitié du XIXe siècle. Durant un siècle, l’hôtel fut cantonné à son rôle éponyme, devenant une demeure incontournable pour tous notables visitant la ville provençale. Arrive ensuite la Seconde Guerre mondiale, où le sud de la France abritait de nombreux résistants. L’Hôtel de Caumont fut l’une des places fortes des opposants au régime de Vichy.

Ce n’est qu’en 1964 que la ville d’Aix en Provence met la main sur l’hôtel avec la farouche intention de refaire vivre ce lieu. Il devient alors le conservatoire de musique municipal : un sort certes des plus honorables, mais qui précipitera encore les dégradations. Aix-en-Provence ayant décidé d’édifier un conservatoire moderne et digne enfin de ce nom, mais ne pouvant assumer la restauration coûteuse de l’hôtel de Caumont, décide de vendre ce dernier en 2010 à une société vouée à l’exploitation de bâtiments ou de sites historiques, "Culturespaces".

Un voyage dans le temps

L’hôtel de Caumont n’est pas un musée, c’est un espace de vie et de repos dans lequel des œuvres sont exposées. Les salles d’exposition sont à l’étage de la bâtisse laissant tout le RDC et le jardin à l’air libre où le passage de chaque porte est une nouvelle aventure historique. La reconstitution des salons et espaces verts d’époques nous feraient croire que nous sommes venus visites le lieu et non l’exposition. Là est la force de Caumont, peut importe l’artiste exposé, la venue au musée est déjà réussie par la visite du lieu

Ici, aménagées dans l’esprit des cabinets de curiosités de l’Ancien Régime, deux belles salles qui font fonction de librairie et d’espace de ventes d’objets choisis pour leur caractère raffiné. Là, une enfilade de salons devenus restaurant et salon de thé, lesquels, au cœur d’Aix-en-Provence, composent un havre de quiétude et de raffinement qui ouvrent sur les jardins de l’hôtel. On les a meublés avec du mobilier de style Louis XV ou Louis XVI recouvert d’étoffes fleuries qui se marie parfaitement avec les cheminées anciennes, les consoles rocailles ou les riches ornements en stuc restaurés avec art.

Côté collections, le musée a déjà accueilli les travaux de Turner, Sisley et une exposition dédiée à Marylin Monroe. Le nouveau lieu culturel s’est forgé en très peu de temps une solide réputation. Ce qui lui promet des jours heureux et des saisons à venir pleine de visiteurs.

Fabien Cassar

Infos pratiques

3, rue Joseph Cabassol 13100 Aix-en-Provence
Tél: 04 42 20 70 01

L'Hôtel de Caumont est ouvert tous les jours.
Du 1er mai au 30 septembre : 10h-19h - Nocturne le vendredi jusqu'à 21h30 pendant l'exposition // du 1er octobre au 30 avril : 10h-18h.
Dernière entrée 30 minutes avant la fermeture.

Plein tarif : 14 €
Tarif réduit: 10 €

Pour aller plus loin

Le Musée Granet, Gloire à l'Art

Le Musée Granet, Gloire à l'Art

Embelli et agrandi, le musée Granet a fait peau neuve en 2013. Sa vocation est désormais de s’ouvrir à toutes formes d’expression des arts plastiques, depuis les sculptures celto-ligures jusqu’à l’art contemporain.

Sisley l'impressionniste du paysage

Sisley l'impressionniste du paysage

Une soixantaine d’oeuvres, dont certaines ont rarement été présentées au public, sont réunies pour cette exposition qui parcourt les différentes étapes de l’oeuvre de Sisley à travers les lieux de prédilection du peintre.

Le quartier Mazarin
Lieu culturel

Le quartier Mazarin

Aix-en-Provence

Ce quartier en damier fut conçu au XVIIe siècle par l'archevêque Mazarin, frère du Cardinal. Véritable lotissement de luxe pour les parlementaires et grands bourgeois de l'époque, il s'organise autour de deux axes principaux : la rue Cardinale et la rue du 4 septembre. La rue Cardinale : son nom rappelle encore l'archevêque Mazarin, qui reçut la pourpre cardinalice. C'est une des plus jolies rues d'Aix, grâce à ses magnifiques hôtels particuliers. L'Hôtel de Gallifet situé au 52 de cette rue se veut être un espace muséal dédié à l'art contemporain. La rue traverse ensuite la place de la fontaine des quatre dauphins qui date de 1667 et qui est sculptée par Jean-Claude Rambot. Sa vasque circulaire est en pierre de la Sainte-Beaume. Avec ses quatre dauphins et leurs nageoires dressées sur un lit de vague qui soutiennent l'obélisque coiffé d'une pomme de pin, elle offre un témoignage de l'art baroque qu'affectionnait la noblesse aixoise. Le collège Mignet où ont étudié Paul Cezanne, Emile Zola, Darius Milhaud et bien d'autres se situe également dans cette rue. Par la rue Cardinale, on accède à l'église Saint-Jean de Malte et au musée Granet. L'église Saint-Jean de Malte était située à travers champs avant la construction du quartier Mazarin, c'était l'église de la Commanderie de Saint-Jean de Jérusalem (futur ordre de Malte), établie à Aix au milieu du XIIe siècle. Elle est conçue dans le style gothique provençal et possède au-dessus de sa nef un clocher du XVIe siècle haut de 67 mètres surmonté d'une flèche, et dont les proportions effilés donnent, au soleil couchant, une évocation de minaret. Attenant à l'église, se trouve le musée Granet, musée des Beaux-Arts de la ville. Le 2e axe de ce quartier est la rue du 4 septembre. Ce fut la première rue ouverte lors de l'agrandissement de la ville. Mazarin lui donna le nom de son église métropolitaine : rue Saint-Sauveur, mais le public lui donna celui de la rue des Quatre Dauphins, du nom de la place qu'elle traverse. Dans la rue, le musée Arbaud, du nom de son créateur. Homme érudit, il légua en 1910 à la ville d'Aix une des plus importantes collections de faïences provençales, de nombreux manuscrits et tableaux. Il accueille une bibliothèque régionale (le musée est fermé pour une durée indéterminée). La rue Joseph Cabassol avec l'hôtel de Caumont bâti de 1715 à 1742 sous la direction de Georges Vallon pour le marquis de Cabanes, président à la Cour de Comptes. Il est devenu le Centre d'art du même nom. Le quartier est traversé par la rue d'Italie - la plus ancienne rue d'Aix, puisqu'elle correspond au tracé de la voie aurélienne, à son entrée dans la colonie romaine.

Agenda

Expositions en Provence

Expositions en Provence

Art, histoire ou sciences naturelles : découvrez toutes les dates des expositions en Provence.

Voir le guide Expositions en Provence
Aix-en-Provence

Aix-en-Provence

Vous partez en séjour du côté d'Aix en Provence ? Consultez l'agenda culturel pour trouver des idées de sorties et les événements à ne pas manquer à Aix !

Voir le guide Aix-en-Provence
Tout l'agenda culturel

Autres articles

A la découverte du patrimoine de Provence avec les Journées de l’Archéologie

A la découverte du patrimoine de Provence avec les Journées de l’Archéologie

Ce week-end, prenez rendez-vous avec l’histoire du territoire

Les Journées Européennes de l’Archéologie, c’est ce week-end ! Du 18 au 20 juin 2021, archéologues et restaurateurs vous font découvrir les trésors du patrimoine provençal au travers d’ateliers ludiques, de visites guidées et d’expositions inédites sur les sites archéologiques ou dans les musées des Bouches-du-Rhône.

    "Les Oiseaux", une installation sonore pour les enfants à La Consigne à images

    "Les Oiseaux", une installation sonore pour les enfants à La Consigne à images

    À expérimenter jusqu’au 13 Juin 2021

    A Marseille, La Consigne à Images accueille "Les Oiseaux" une exposition-atelier d'Emilie Faïf et Nicolas André. Une idée de sortie culturelle originale à découvrir avec ses enfants jusqu'au 13 juin.

    Les Nouveaux Ateliers : le festival de street art qui relooke Port-de-Bouc

    Les Nouveaux Ateliers : le festival de street art qui relooke Port-de-Bouc

    Six jours, dix façades

    Du 31 mai au 5 juin 2021, Port-de-Bouc accueille la 2e édition du festival d'art urbain les Nouveaux Ateliers, durant lequel des peintres muralistes sont invités à habiller 10 façades d’envergure de la ville. Un parcours haut en couleur accompagné d’une programmation culturelle éclectique.

    Le festival Musique à la Ferme se réapproprie l’art musical

    Le festival Musique à la Ferme se réapproprie l’art musical

    Un alliage audacieux de la musique et du terroir

    Amateurs de musique classique et de paysages somptueux ? Le festival Musique à la Ferme reprend du service en Provence du 11 juin au 4 juillet et stimule tous les sens pour le plaisir du public.

    Connaissez-vous la tradition de la Reine d'Arles ?

    Connaissez-vous la tradition de la Reine d'Arles ?

    Tout savoir sur cette élection

    Le 12 juin 2021 se tiendra la 24ème élection de la Reine d'Arles et de ses demoiselles d'honneur avant leur intronisation le 4 juillet. Tradition typique du Pays d'Arles, l'élection est un temps fort de la vie régionale.

    Les Indus’3days passent au numérique

    Les Indus’3days passent au numérique

    Visitez les entreprises depuis chez vous

    Les Indus’3days se dématérialisent pour leur 6ème édition, du 31 mai au 13 juin. Les entreprises du Pays d’Aix ouvrent leurs portes virtuellement et permettent au public de découvrir tous les rouages de leur processus de fabrication.

      Les meilleures expositions en plein air

      Les meilleures expositions en plein air

      Cinq expos pour s'inspirer en respirant l'air frais !

      Les beaux jours sont de retour, la culture également. On en profite pour déambuler sous le soleil en découvrant des expositions originales et en accès libre !

      En attendant la réouverture, visitez les jardins de Montmajour

      En attendant la réouverture, visitez les jardins de Montmajour

      L'abbaye arlésienne, en plein air

      Du 8 au 19 mai, retrouvez l'Abbaye de Montmajour, en plein air ! Visitez les jardins en partant sur les traces des moines et profitez d'un magnifique panorama sur la campagne arlésienne.

      L'œuvre déconfinée du Museon Arlaten

      L'œuvre déconfinée du Museon Arlaten

      Exposition d'une œuvre cachée, épisode 11

      Dernier épisode de l'oeuvre déconfinée ! Direction le Museon Arlaten qui raconte les us et coutumes de la grande Provence du 18e siècle à nos jours. Il nous présente un objet en bois sculpté par un berger...

      La mythologie de la tarasque

      La mythologie de la tarasque

      Une légende de Provence à découvrir au Museon Arlaten - Musée de Provence

      Dragon ? Monstre ? Mais qui est donc la tarasque que l'on célèbre chaque année à Tarascon ? On vous en dit plus sur cette mythologie de Provence

      L’électro-pop vocale au musée Grobet Labadié !

      L’électro-pop vocale au musée Grobet Labadié !

      Museosonic#3 un concert inédit en ligne aujourd'hui à 17h

      La Ville de Marseille et ses musées, en coopération avec Grand Bonheur et en association Transfuges, proposent au public une troisième session de Museosonic, dédiée à l’univers électro-pop vocale de Minimum Ensemble avec Martin Mey, au musée Grobet Labadié.

      L'oeuvre déconfinée du Musée de la Camargue

      L'oeuvre déconfinée du Musée de la Camargue

      Exposition d'une œuvre cachée, épisode 10

      Chaque semaine, découvrez en exclusivité une œuvre « cachée » d’un musée des Bouches-du-Rhône afin de vous en révéler ses secrets. Une œuvre, bien rangée au fond des collections, qui a rarement vu la lumière des salles. Pour ce dixième épisode, on vous amène au Musée de la Camargue.