L'Art et la manière des grands maîtres du XVIIIe

du 23 novembre 2018 au 24 février 2019

Publié le 3 décembre 2018 Mis à jour le 9 avril 2019

L’Art et la Manière, dessins français du XVIIIe siècle est une présentation inédite organisée par le musée des Beaux-Arts de la Ville de Marseille, de plus de 150 dessins des grands maîtres du XVIIIe siècle français, conservés dans ses collections et celles du musée Grobet-Labadié.

Leur extrême sensibilité à la lumière ne leur permettant pas d’être présentés en permanence, les dessins comptent parmi les oeuvres les plus secrètes des musées. L’exposition l’Art et la Manière, dessins français du XVIIIe siècle est une occasion unique de découvrir des dessins des plus grands maîtres français du XVIIIe siècle.
De Watteau à David, en passant par Boucher, Van Loo, Fragonard, Vernet, Vincent, c’est effectivement tout l’art du Siècle des lumières qui est évoqué dans sa florissante diversité.

L’exposition qui aborde tous les genres, histoire, mythologie, scènes de genre, portraits, paysages est une façon de découvrir aux côtés des grands noms, l’étonnant foisonnement d’artistes qui ont participé à cette période exceptionnelle de création pour les arts graphiques. L’exposition et le catalogue qui l’accompagne mettent également à l’honneur les personnalités de la scène artistique méridionale qui entre Marseille, Aix et Avignon ont contribué par leur talent au rayonnement des arts du dessin.

Pour la première fois, est présenté le dessin de Louis Chaix, dessinateur dans les ruines du Colisée que l’Association pour les musées de Marseille vient d’acquérir et offrir au musée des Beaux-arts de Marseille

Charles Parrocel Paris, 1688 – Paris, 1752 Etude de tête masculine

David de Marseille Marseille, 1725 – Marseille, 1785 Soldats près d’une cascade

Un siècle, deux collections

La cohérence de l'exposition du musée Grobet reflète le goût pour le XVIIIe siècle français que la donatrice Marie Grobet partage avec les grands collectionneurs de son temps.

Celle du musée des Beaux-Arts est plus éclectique et traduit la diversité des sources d’enrichissement traditionnelles des musées : au côté des grandes collections, celle des Borély, entrée en 1869, ou de Jules Cantini en 1917 dans lesquelles le dessin tient une plus ou moins grande place, sont venus de nombreux dons ou legs, d’héritiers d’artistes, d’amateurs ou de véritables collectionneurs qui ont donné à cet ensemble son visage particulier.

Contrairement à celle du musée Grobet, la collection des Beaux-arts présente l’avantage de n’être pas close et de s’être enrichie dans la seconde moitié du XXe siècle d’oeuvres qui témoignent des nouveaux centres d’intérêt du musée, notamment celui de rendre compte de la richesse de la création artistique en Provence.

Académies

Qu’il soit peintre ou sculpteur, le dessin est au coeur de la formation de tout jeune artiste qui y aura consacré de longues séances au cours de ses années d’apprentissage (Vincent, Jeune homme dessinant sur ses genoux). La connaissance de l’anatomie est primordiale.

L’étude du nu, appelée académie, se fait sur le modèle vivant, ou d’après la bosse, c’est-à-dire d’après des moulages. Pour que les élèves de la nouvelle école de dessin de Marseille, puissent étudier d’après les meilleurs exemples, son directeur, Dandré Bardon, envoie depuis Paris où il réside, 21 académies de la main des plus grands maîtres de l’Académie royale où il enseigne. Une seule est conservée aujourd’hui dans les collections marseillaises, celle de Oudry.

David, Étude pour la Distribution des Aigles

Portraits d’une époque

De De Troy à David, les collections du musée des Beaux-Arts et du musée Grobet retracent le foisonnement d’un siècle d’histoire du portrait en offrant tout l’éventail des aspects qu’a pu revêtir cette forme majeure de la hiérarchie des genres, depuis le stade de l’étude d’un tableau qui exprime encore le visage du modèle, (Vien, Tête d’évêque), jusqu’au portrait au pastel, si proche par ses effets d’un tableau, (Bernard portrait de femme en bleu).

Outil irremplaçable de la transmission de l’image de l’individu, le portrait dessiné sera particulièrement recherché par les collectionneurs amoureux du XVIIIe siècle comme Marie Grobet.
Dans le portrait d’apparat (De Troy étude pour le portrait de Jules Hardouin Mansart) comme dans la caricature où excelle au détriment de ses amis le peintre Vincent (Portrait d’un amateur), le dessin scrute toutes les dimensions de la figure humaine nous ouvrant une fenêtre unique sur toute une société, depuis le travailleur des rue (anonyme, ouvrier plâtrier couvreur hâlant une corde), jusqu’à l’illustre Maréchal Berthier, (David, Étude pour la Distribution des Aigles)

Jean-Antoine Constantin Marseille, 1754 – Aix-en-Provence, 1844 Aérostat construit à Aix, 1784

Une école de dessin pour Marseille

L’académie de peinture et de sculpture de Marseille et son école de dessin créée en 1753 est au coeur de la vie artistique marseillaise de la seconde moitié du XVIIIe siècle. L’enseignement qui y est dispensé doit aussi permettre de fournir les industries marseillaises, notamment celles de faïence, en bons dessinateurs aptes à recopier des modèles (modèles pour assiettes à décor de poissons et coquillages d’Antoine Bonnefoy). Si elle met en avant sa mission de formation, elle est aussi un lieu d’échanges entre artistes et académiciens, marseillais ou d’ailleurs.

La plupart des artistes actifs dans la région ont été en rapport avec cette institution, qu’ils en soient à l’origine et y enseignent la sculpture comme Jean Michel Verdiguier, ou le dessin comme David de Marseille, qu’ils y aient été élèves, comme Jean-Baptiste Giry, Joseph Foucou, Louis Chaix, ou Constantin.

Louis Chaix Aubagne 1744 - Paris 1810 Dessinateur dans les ruines du Colisée

Rome encore et toujours

Avec le renouveau de l’intérêt pour l’antique qui se développe dans les arts à partir de 1750, l’Italie et Rome demeurent la terre d’élection et d’inspiration pour les artistes et pas seulement pour les heureux lauréats du grand prix qui devenaient pour quelques années pensionnaires de l’académie royale dans la Ville Eternelle, comme Clérisseau ou David.

Ils sont nombreux à faire par eux même le voyage qu’ils estiment indispensable à leur formation. De Boissieu, Valenciennes, les provençaux, Coste, Louis Chaix, Constantin, dont les dessins sont présentés ici, y auront tous fait un séjour qui jouera un rôle primordial dans leur carrière.

Ils copient l’antique, (David, Char romain, Coste, autel romain ), vont dessiner les ruines les plus célèbres comme celles du Colisée ( Constantin, La grande arche, Louis Chaix, Dessinateur dans les ruines du Colisée).

Ils représentent aussi les évènements de la vie de la Rome moderne (Desprez, Exposition du Saint Sacrement à la chapelle Pauline au Vatican) et les paysages de la campagne romaine (Boissieu, Bord du Tibre près de Rome).

Les deux vues de la Rome antique et moderne de Valenciennes expriment cette fascination pour la grandeur antique disparue dont l’héritage est repris par la ville contemporaine. Cette séduction de la ruine, donnent naissance à d’innombrables compositions poétiques sur le thème du temps qui passe et de la gloire passée dont témoignent ici les oeuvres de Demachy, Lelu ou Clérisseau.

Infos pratiques

Infos pratiques

Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité 13002 – Marseille
Salles rez-de-chaussée

Ouverture de mardi au dimanche de 10h à 18h, fermeture les 25 et 26 décembre et 1er janvier
Plein tarif : 6 euros, tarif réduit : 3 euros
Horaire d'hiver : 10h à 18h du mardi au dimanche

Découvrir

Pour aller plus loin

Marseille le Panier sur les pas des Marseillaises

Marseille le Panier sur les pas des Marseillaises

Plus ancien quartier de Marseille, le Panier n’a rien perdu de son charme. Bien au contraire, le coin est en plein renouveau depuis l’arrivée du MuCEM et la rénovation de la Joliette, sans parler des monuments historiques qui côtoient à présent les ateliers d’artistes planqués dans les ruelles étroites.

La Vieille Charité: Un édifice rempli d'histoire

La Vieille Charité: Un édifice rempli d'histoire

Lieu emblématique du Vieux Marseille, la Vieille Charité se trouve naturellement au cœur du Panier, noyau historique de la ville. L’ensemble contient en outre pas moins de musées, la moindre des choses pour un lieu chargé d’histoire comme celui-ci.

13 musées à découvrir dans le département !

13 musées à découvrir dans le département !

Le département des Bouches-du-Rhône n’est pas avare en proposition culturelle. My Provence Culture vous propose un petit guide des 13 musées immanquables lors de votre séjour dans le département.

Agenda

Marseille

Marseille

Un film au Prado, une expo à La Friche Belle de Mai ou un concert au Dôme, sans oublier les festivals d'été et marchés d'hiver : tout l'agenda culturel.

Voir le guide Marseille
Expositions

Expositions

Art, histoire ou sciences naturelles : découvrez toutes les dates des expositions en Provence.

Voir le guide Expositions
Les visites guidées en Provence

Les visites guidées en Provence

Pour découvrir des lieux, des villes, des musées sans se perdre, restez guidé !

Voir le guide Les visites guidées en Provence
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Les expos à ne pas rater en 2020

Les expos à ne pas rater en 2020

De grands artistes seront à l'honneur, cette année encore, dans toute la Provence. La programmation des expositions 2020 est pour le moins alléchante ! Tous à vos agendas!

L'Agenda du week-end

L'Agenda du week-end

Du jeudi 23 au dimanche 26 janvier 2020

Idées sorties pour le week-end : Retrouvez chaque mercredi, notre sélection d'événements, nos bons plans et nos coups de cœur.

Voyage, Voyages, sources d'inspiration artistique

Voyage, Voyages, sources d'inspiration artistique

du 22 janvier au 4 mai 2020

Avec Henri Matisse, Marcel Duchamp, Andy Warhol, Richard Baquié… Un voyage à la découverte de nouveaux mondes artistiques !

Un Dimanche de la Canebière en famille

Un Dimanche de la Canebière en famille

le dimanche 26 janvier 2020

Une Canebière sans voitures, dédiée à la culture, la fête et la convivialité, ça vous dit? Chaque dernier dimanche du mois, le centre-ville de Marseille se transforme et propose aux marseillais un rendez-vous festif incontournable.

Les musées à découvrir en Provence !

Les musées à découvrir en Provence !

Le département des Bouches-du-Rhône n’est pas avare en proposition culturelle. My Provence Culture vous propose un petit guide des musées immanquables lors de votre séjour dans le département.

Un mois de cirque grâce à l'entre-deux Biennales et Les Élancées

Un mois de cirque grâce à l'entre-deux Biennales et Les Élancées

du 16 janvier au 16 février 2020

Cette parenthèse entre deux « Biennale Internationale des Arts du Cirque » met en lumière le cirque, Art miroir de son temps, au carrefour des arts vivants avec des spectacles exigeants et accessibles à tous.

Visitez le Mémorial des Déportations

Visitez le Mémorial des Déportations

Nouveau musée ouvert depuis le 20 décembre 2019

25 ans après son ouverture le Mémorial des camps de la mort, devient le Mémorial des déportations et propose un parcours renouvelé au sein d’une exposition dont les contenus s’enrichiront dans les prochaines années.

Visite du site archéologique de Saint-Blaise

Visite du site archéologique de Saint-Blaise

Voyage dans le temps sur les traces de Gyptis et Protis

C'est lors d'une balade sur le nouveau sentier "Entre mer et étangs" que nous avons visité l'une des plus anciennes cités de Provence : le site de Saint-Blaise à Martigues.

Ce que vous réserve MPG en 2020...

Ce que vous réserve MPG en 2020...

Marseille Provence Gastronomie remet le couvert

Après un succès de 1102 évènements dans 105 communes avec MPG2019, l'année de la gastronomie en Provence remet le couvert. My Provence vous dévoile ce que vous réserve Marseille Provence Gastronomie en 2020

La Pastorale Maurel à Allauch, "Qu'es acò" ?

La Pastorale Maurel à Allauch, "Qu'es acò" ?

Les samedis 18 & 25 et les dimanches 19 & 26 janvier 2020

Avec ses personnages aussi pittoresques que cocasses, cette pièce écrite en 1844 par Antoine MAUREL, revisite les grands moments de la Nativité en Provence, du réveil des bergers à leur arrivée à l’étable devant l’enfant Jésus.

Expo Marseille : Les points de fuite d'Olivier Ratsi

Expo Marseille : Les points de fuite d'Olivier Ratsi

Du 18 décembre 2019 au 22 mars 2020

Vanishing Points est un road movie mental : un univers parallèle proposé par Olivier Ratsi qui propose à chacun une expérience plastique et ludique.

PASS’ez un joyeux Noël en Provence !

PASS’ez un joyeux Noël en Provence !

Découvrez les arts de la table (de Noël) avec le Pass My Provence

Le « Temps de Noël » dure 40 jours. Il commence le 4 décembre, jour de la sainte Barbe, durant lequel il ne faut pas oublier de planter le blé de l’espérance qui garantira la prospérité du foyer et se termine le 2 février, jour de la Chandeleur, où les crêpes voltigent dans la demeure.