L'ardent bouillon de culture de d’Aqui Dub

Publié le 27 décembre 2016 Mis à jour le 8 janvier 2019

Sous pavillon internationaliste avec ses artificiers marseillais et bosniaque, D’Aqui Dub expérimente une musique apatride, abreuvée du chant lancinant occitan, du souffle des Balkans et des trépidantes rythmiques post-punk. Un ardent bouillon de culture méditerranéenne où se télescopent bouzouki, bombarde, machines et basse rock au carrefour de l’électro hypnotique, du dub ténébreux, des envoûtantes transes traditionnelles et des musiques improvisées. Un parti pris radical et singulier qu’Arnaud Fromont, Sylvain Bulher, Asmir Sabic et Manuel Castel couvent comme le feu sacré. Sombre et lumineux.
Ensorcelant et Inspiré.

Entre deux répétitions, Arnaud Fromont, le leader du quartet D'Aqui Dub formé avec Asmir, Sylvain et Manuel, accepte de répondre à nos questions.

Pouvez-vous me dire comment votre groupe s’est formé ?

Arnaud Fromont (voix, clarinette, bombarde) : Le groupe s’est formé en 2000/2001 avec Charly, un ami à moi. Au fil des années, nous avons évolué et changé quelques musiciens pour finalement s’arrêter en 2008. Ensuite, à l’occasion d’un voyage en Bosnie Herzégovine avec Asmir dit "Chaspa" (bouzouki, derbuka, bruits étranges), que je connaissais depuis 2004, nous avons commencé à faire de la musique ensemble. Après avoir vu que cette association artistique fonctionnait plutôt bien, nous avons a eu l’idée de reprendre D’Aqui Dub. Suite à cette reformation, en août 2010, le groupe a décidé de partir en direction de Travnik pour enregistrer de nouveaux morceaux. Nous avons par la suite adjoint au groupe Sylvain Bulher (mix et computeriste) qui a mixé tout ce que nous avions enregistré, en y ajoutant un peu plus de sons. Nous avons également travailler avec Claudio, un italien du sud qui pour différentes raisons, notamment d’emploi du temps, ne pouvait plus être de l’aventure. J’ai donc fait appel à Manuel Castel (basse), il y a environ un an, avec qui je joue dans un autre groupe qui s’appelle Mutation Nation.

Comment définissez-vous votre style musical ?

A-F: On appelle ça de la musique post-industrielle ou encore de l'électro-rock-folk.

D'Aqui Dub /Lo Camin de Morgiu

Pourquoi avoir fait le choix de chanter en langue occitane ?

A-F: Parce que que pour la musique que j’avais en tête, c’était une langue qui me paraissait plus pertinente que le français. Il se trouve qu’ici,à Marseille, il y a un langage qui existe, l’occitan. Ce n’est donc pas la peine de chercher plus loin.

Quels messages souhaitez-vous faire passer à travers vos morceaux ?

A-F: Il y a une phrase de Brassens dans une chanson qui dit "Gloire à celui qui n’ayant pas d’idéal sacro-saint, se borne à ne pas trop emmerder ses voisins". Il faut donc faire ce que tu as à faire car souvent la solution se trouve en toi et pas chez les autres.

Où puisez-vous votre inspiration ?

A-F: Nous venons tous d’univers un peu différents. Nos influences vont de Joy Division aux musiques grecques en passant par les musiques turques… Sylvain a un passé plutôt hip hop funky.

Quel est votre meilleur moment sur scène ?

A-F: C’est la cigarette en sortant de scène…

Quel rapport entretenez-vous avec le public ?

A-F: C’est toujours étonnant. J’aime beaucoup quand les gens dansent, qu’ils soient absorbés par l'ambiance parce que la musique que nous faisons prend son temps et lorsque les gens se font capter par cela c’est assez chouette.Nous rencontrons également avec plaisir les gens qui nous écoutent. Nous les retrouvons dans la salle de spectacle après chaque concert et nous discutons avec eux. Parfois c’est bizarre après les concerts parce que nous devons vite ranger notre matériel etc..nous faisons les choses qui doivent être faites mais une fois qu'elles sont finies il n'y a plus personne.

propos recueillis par Isabelle Nguyen

Autres articles

Les Instants tunisiens ou 29 jours de révolution

Les Instants tunisiens ou 29 jours de révolution

du 20 mars au 30 septembre 2019

L’exposition du Mucem retrace les vingt-neuf jours de la révolution tunisienne, fin 2010, depuis l’étincelle de Sidi Bouzid jusqu’à la chute du président Ben Ali.

Êtes vous prêt pour la grande lessive?

Êtes vous prêt pour la grande lessive?

le jeudi 28 mars 2019

C'est en fait la plus importante manifestation d’art participatif au monde : à ce jour ! La Grande Lessive est une installation artistique éphémère faite par tous tout autour de la Terre, suspendues à l’aide de pinces à linge.

Des balades urbaines et culturelles pour sortir des sentiers battus

Des balades urbaines et culturelles pour sortir des sentiers battus

Envie de découvrir le Département autrement ? My Provence Culture vous propose une sélection de balades urbaines à faire en famille ou entre amis. Entre les nombreuses randonnées proposées sur le territoire et les visites originales à travers les quartiers de nos villes, il y en a pour tous les goûts.

Le pavillon de Marie Ducaté

Le pavillon de Marie Ducaté

du 15 mars au 3 juin 2019

Carte blanche est donnée à Marie Ducaté et son univers coloré qui investit le jardin et les salons du musée du Pavillon de Vendôme.

Nouveau parcours archéologique en Méditerranée

Nouveau parcours archéologique en Méditerranée

à partir du 8 mars 2019

Le musée d’Archéologie méditerranéenne, installé dans le Centre de la Vieille Charité, offre au public, dès le 8 mars 2019, l’accès à l’un des plus remarquables ensembles architecturaux, ainsi qu’un tout nouveau parcours muséographique.

Mille talents, mille visages...Mille créateurs de goûts

Mille talents, mille visages...Mille créateurs de goûts

du 20 au 24 mars au Mucem et du 20 mars au 20 mai 2019 à Aix

Chefs cuisiniers, sommeliers, boulangers, pâtissiers, épiciers, pêcheurs, poissonniers, agriculteurs, vignerons, bouchers, maraîchers… Mille talents, mille visages de la gastronomie provençale sont immortalisés sous l’objectif de Pierre Maraval pour MPG2019.

L'Art Mange l'Art et De la table au tableau ou l'art culinaire en Provence

L'Art Mange l'Art et De la table au tableau ou l'art culinaire en Provence

du 21 mars au 13 octobre 2019

Dans le cadre de l'année de la Gastronomie 2019 - MPG 2019, le musée Regards de Provence dédie ses trois salles à deux expositions, "L'Art Mange l'Art" et "De la table au tableau", sur les thématique de l'art culinaire, l'art de vivre dans le Sud, l'art de la table, ..., réunissant des œuvres d'artistes du XIX° au XXI° siècles.

Les infinies variations de lumières de Harry Callahan

Les infinies variations de lumières de Harry Callahan

du 16 mars au 21 juillet 2019

Le musée Granet s'associe à la Maison Européenne de la Photographie pour présenter en près de 90 clichés, les travaux du grand photographe américain Harry Callahan.

Le goût de Martigues aux multiples saveurs

Le goût de Martigues aux multiples saveurs

du 1er mars au 26 juillet 2019

Un projet culinaire de Nadia Sammut composé d'une exposition de Jean-Michel Blasco et d'un final le 21 juillet 2019 pour la journée gastronomique, populaire et artistique qui sera l’un des temps fort des Fêtes Estivales de Martigues.

Tous les festivals de Cinéma du printemps !

Tous les festivals de Cinéma du printemps !

mars - avril 2019

En Provence, le mois de mars rime aussi avec festivals de cinéma ! Plongez vous dans les documentaires, premiers films, rétrospectives et profitez en pour rencontrer réalisateurs, compositeurs et acteurs ! Certains sont d'envergure internationale alors tous à vos agendas.

Que faire pour la journée internationale des droits des Femmes?

Que faire pour la journée internationale des droits des Femmes?

Le 8 mars 2019

Que savoir, que lire, que faire pour ne pas passer à côté de cette journée ?

Van Gogh, la nuit étoilée aux Carrières de Lumières

Van Gogh, la nuit étoilée aux Carrières de Lumières

du 1er mars 2019 au 5 janvier 2020

Les Carrières de Lumières exposent les oeuvres de Vincent Van Gogh qui peignit pendant les 10 dernières années de sa vie plus de 2000 tableaux, aujourd’hui dispersés à travers le monde. Sur les 7000 m² des Carrières, cette nouvelle création visuelle et sonore retrace la vie intense de l’artiste fasciné par les teintes chaudes et colorées de la Provence.