Guillaume Ruoppolo, l'ombre et la lumière #4

Série Photographe

Publié le 28 décembre 2017 Mis à jour le 3 juillet 2018

Photographe sous-marin, Guillaume Ruoppolo est avant tout un homme de la mer, amoureux de la Grande Bleue, qui voue une véritable passion pour les fonds marins et leurs habitants. Il livre une vision intimiste et insolite du monde aquatique.

Chez les Ruoppolo, la plongée et la photographie, sont des histoires de famille et surtout une belle alchimie qui fait éclore, chez Guillaume, un style affirmé baigné d’une passion sans limite pour la mer. Il livre une vision intimiste et insolite des fonds marins et de ses habitants.
Ce descendant d’une famille napolitaine de charpentier de marine est viscéralement tenu par la Grande Bleue. Son père fut champion du monde de photographie sous-marine, quand lui, à 37 ans, a été désigné en 2017 par la profession “Photographe de l’année” dans la catégorie “Nature et environnement”. Dans les pas de son père, à l’âge de 4 ans, il fait ses premières plongées. “J’ai attrapé le virus”.

LES MÉDUSES RAYONNÉES © Guillaume Ruoppolo C’est en 2016 que nous avons eu une arrivée en masse de cette espèce de méduse un peu urticante mais tellement belle que je n’ai pas résisté à la photographier dans la calanque de Riou.

LA SIRÈNE DE LA CIOTAT © Guillaume Ruoppolo Petit moment de grâce où mon épouse qui est aussi mon modèle a bien voulu jouer les apnéistes dans la grotte pour que je puisse enfin réaliser cette image que j’avais en tête depuis un an et demi.

1500 plongée sous la planète

Aujourd’hui, photographe sous-marin indépendant, scaphandrier professionnel de classe II (formation obligatoire pour les photographes sous-marins), il a été tour à tour marin-pêcheur, photographe-reporter pour le journal La Provence, et a même envisagé un temps d’intégrer la Marine nationale.

À 37 ans, il en a exploré des mers et des océans pour les immortaliser dans son objectif. 1500 plongées sous la planète. Mais il reste un fan absolu de la Méditerranée : “Rien ne vaut le bleu de la Méditerranée. Il est unique”. Une mer dont il ne peut se séparer très longtemps. Ce Marseillais tient plus que tout à vivre au pied de son terrain de jeu favori “sinon, c’est invivable” et ne changerait de port “pour rien au monde” sauf peut être pour le Mexique et ses spots de plongée. Comme la mer de Cortez, “aquarium pour l’humanité” comme la définissait Cousteau. Il garde un souvenir ému de sa plongée dans les cénotes de la péninsule du Yucatán, puits naturels d’eau douce, anciens lieux rituels des Mayas, faisant l’objet de sacrifices humains : “On n’en ressort pas indemne”. Comme les grands aventuriers, Guillaume Ruoppolo reste fasciné par les océans Arctique et Antarctique, encore absents de son objectif.

Guillaume Ruoppolo

EUGÉNIE, LE POULPE © Guillaume Ruoppolo Elle se balade paisiblement dans les eaux chaudes et cristallines de la Micronésie. Elle venait de remonter à la surface pour respirer juste avant que je déclenche. Je l’ai baptisé Eugénie car il est le gardien du Palais du Pharo. Quand j’ai réalisé cette image je voulais montrer que la vie était présente partout, même dans le port de Marseille. C’est grâce à cette image que j’ai décidé de préparer mon livre sur les “mi air-mi eau”.

Un homme de l'ombre

Cet homme plutôt timide et introverti par nature, “je suis dans l’ombre” avoue t-il, multiplie les projets et profite de la formidable vitrine offerte par les réseaux sociaux pour mettre son travail en lumière. Outre la réalisation de documentaires pour les grandes chaînes de télévision, il s’est formé pour devenir vidéaste, un grand virage pour ce photographe longtemps resté accroché à l’argentique “une des meilleures écoles”, et a monté récemment une activité nautique permettant à des photographes professionnels et amateurs d’approcher dauphins et autres mammifères marins au large des côtes de Sanary. En parallèle, il expose régulièrement ses travaux. Ses clichés seront visibles cet automne au Festival de l’image sous-marine de Marseille.

LA TORTUE VERTE © Guillaume Ruoppolo Elle se balade paisiblement dans les eaux chaudes et cristallines de la Micronésie. Elle venait de remonter à la surface pour respirer juste avant que je déclenche.

© Guillaume Ruoppolo

Le monde de Némo

Un projet lui tient particulièrement à coeur : la réalisation en cours d’un livre et d’une exposition portant essentiellement sur ses clichés réalisés “mi air-mi eau”, véritable signature artistique de son travail.
Ces photos prises à la lisière de la surface de l’eau montrent à la fois la vie sous-marine et terrestre. À l’image de ce poulpe qui fait un clin d’oeil au Palais du Pharo à Marseille (voir ci-contre). Ce travail particulier et fascinant humanise la faune marine avec parfois un brin humoristique.

“Je me retrouve souvent dans le monde de Némo. Ce film d’animation est assez fidèle à la réalité sous-marine”. Il rêve encore d’immortaliser l’orque, roi des océans. En attendant, c’est naturellement qu’il porte un regard bienveillant sur son fils de 11 ans qui emprunte le même chemin que lui, celui du fond des mers, une transmission naturelle à laquelle visiblement on n’échappe pas…

www.guillaume-ruoppolo.com

Pascale Hulot

© Guillaume Ruoppolo

LES REQUINS RAYONNÉES DU BELIZE © Guillaume Ruoppolo Lors d’un voyage au Belize, j’ai passé plusieurs plongées à essayer d’immortaliser ce moment où je pouvais avoir deux espèces de requins sur la même image. Le Requin nourrice est presque inoffensif pour l’homme et il n’hésite pas à venir au contact pour chercher quelques caresses. Il venait jouer avec moi comme l’aurait fait un chat.

Pour aller plus loin

Les fulgurances d'Olivier Amsellem #2

Les fulgurances d'Olivier Amsellem #2

Photographe spécialisé en architecture et dans la mode, Olivier Amsellem a trouvé dans cet “art populaire” sa façon de s’exprimer, de raconter des histoires, de vivre tout simplement.

Serge Assier, l'obstination de la beauté #3

Serge Assier, l'obstination de la beauté #3

Nous poursuivons notre découverte des photographes du territoire avec Serge Assier, dont le travail sur l’humain et sa collaboration avec les plus grands auteurs français en font un artiste incontournable.

Rencontre avec le Photographe-Marcheur Eric Bourret #1

Rencontre avec le Photographe-Marcheur Eric Bourret #1

Nous sommes allé à la rencontre du photographe-marcheur Eric Bourret qui photographie des paysages depuis plus de vingt ans. Eric Bourret a ainsi photographié durant trois hivers les montagnes des Alpilles, de la Sainte Victoire et de la Sainte Baume.

Agenda

Expositions

Expositions

Art, histoire ou sciences naturelles : découvrez toutes les dates des expositions en Provence.

Voir le guide Expositions
Marseille

Marseille

Un film au Prado, une expo à La Friche Belle de Mai ou un concert au Dôme, sans oublier les festivals d'été et marchés d'hiver : tout l'agenda culturel.

Voir le guide Marseille
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Grand Corps Malade sous le charme de Marseille

Grand Corps Malade sous le charme de Marseille

Pour changer le regard du public sur le handicap

Fabien Marsaud, alias Grand Corps Malade, slameur, poète, auteur, interprète, cinéaste est sous les feux de la rampe avec son dernier album “Plan B”, le parrain de l’association “Sourire à la vie” se mobilise pour l’inclusion des personnes en situation de handicap.

Arelate, l'Arles antique en famille

Arelate, l'Arles antique en famille

Du 18 au 26 août 2018

Le festival «Arelate, journées romaines» animera fin août l’antique cité d’Arles et cherchera à rassembler à nouveau un large public autour de ce patrimoine historique unique.

Une journée d'été aux Baux de Provence

Une journée d'été aux Baux de Provence

Les Baux-de-Provence, un de nos plus beaux villages, terrain de jeux pour les peintres amateurs comme les grands-maîtres, sont le théâtre d’un ingénieux parcours culturel chaque été.

Plan B ou le Mucem à l’heure d’été

Plan B ou le Mucem à l’heure d’été

Du 1er au 31 août 2018

Plan B, ce sont des soirées en plein air au fort Saint-Jean : spectacles et performances les mercredis (musique, cirque, danse, banquet), concerts et DJ sets électro les jeudis, cinéma sous les étoiles les vendredis, et lectures surprenantes les samedis.

TOP de la culture provençale

TOP de la culture provençale

AOÛT 2018

Découvrez chaque mois notre sélection des rendez-vous culturels incontournables de la culture provençale en Provence, fêtes traditionnelles, festivals folkloriques, avec l'accent !

TOP spectacles pour Enfants

TOP spectacles pour Enfants

AOÛT 2018

Découvrez chaque mois notre sélection de spectacles ou propositions pour enfants, à passer en famille et à ne pas rater ! Nos coups de coeur, nos incontournables et des idées de sorties originales.

Le TOP des Tops

Le TOP des Tops

AOÛT 2018

Découvrez chaque mois notre sélection de petits concerts, de pièces de théâtre, de fêtes traditionnelles, de spectacles de danse ou pour enfants et de petites expos à ne pas rater. Nos coups de coeur, nos incontournables, nos pépites et des idées de soirées originales.

Le TOP des petites Expos

Le TOP des petites Expos

AOÛT 2018

Découvrez en avril notre sélection de petites expos à ne pas rater. Nos coups de cœur, nos incontournables, nos pépites, de petites surfaces ou des lieux insolites.

Le TOP des pièces de Théâtre

Le TOP des pièces de Théâtre

AOÛT 2018

Découvrez chaque mois notre sélection de pièces de théâtre, de spectacles dans des lieux insolites à ne pas rater. Nos coups de coeur, nos incontournables et des idées de soirées originales.

Le TOP des petits Concerts

Le TOP des petits Concerts

AOÛT 2018

Découvrez chaque mois notre sélection de petits concerts à ne pas rater. Pas de têtes d'affiche actuelles, de festivals (ou seulement les soirées gratuites) mais nos coups de coeur, nos incontournables, nos artistes émergents préférés et des idées de soirée originales.

Les 20 ans de Regards de Provence

Les 20 ans de Regards de Provence

du 9 juin 2018 au 17 février 2019

A l'occasion des 20 ans de la Fondation Regards de Provence, le Musée Regards de Provence consacre ses cimaises autour d’œuvres emblématiques de la collection éponyme correspondant à 20 expositions phares qui ont jalonné leurs 20 ans.

Communautés invisibles de Berdaguer et Péjus

Communautés invisibles de Berdaguer et Péjus

du 29 juin au 21 octobre 2018

Première exposition d’envergure à Marseille pour Christophe Berdaguer et Marie Péjus, qui se saisissent ici des potentialités offertes par l’architecture de la Friche la Belle de Mai pour mettre en jeu de nouvelles productions.