Gaby Deslys, marseillaise, star mondiale du Music-Hall

Publié le 14 février 2020 Mis à jour le 14 février 2020

Au centenaire de la mort de Gaby Deslys, il fallait rendre un vibrant hommage à cette marseillaise devenue star mondiale du Music-Hall, et trop oubliée. C'est fait, grâce au roman de Sylvia Poncet et à une exposition au Château de la Buzine.

Tout le monde connaît, à Marseille, la villa Gaby sur la Corniche mais qui peut parler de sa propriétaire qui a légué cette maison et toute sa fortune à la Ville de Marseille pour en faire un hôpital d'enfants? Qui sait qu'une marseillaise a inventé le Music-Hall avec ses plumes, ses descentes d'escalier et ses girls, avant Mistinguett ou Joséphine Baker? Qui sait que Gaby Deslys était une star mondiale, la Madonna de l'époque? Moderne et libre, intelligente et féministe, refusant toute sa vie de se plier au diktats des conventions sociales de son époque, elle devrait être une des personnalités les plus connues de Marseille. Pourquoi l'avons nous laissé dans l'oubli?

Sylvia Poncet à la Villa Gaby © N.Ammirati

L’ouvrage "Gaby Deslys, Reine du Music-Hall" de Sylvia Poncet remet en lumière cette femme incroyable, son ascension mouvementée au milieu de la Belle Epoque et de grands personnages, et offre visions et secrets du Vieux Marseille. Un premier roman qui conjugue sa passion du spectacle, de Marseille, de l’Histoire et des grandes héroïnes.

Gaby naît en 1881 à Marseille, dans le quartier du Chapitre. Elle part, à dix-neuf ans, à l’assaut de la capitale puis du monde. Sa vision révolutionnaire du Music-Hall en invente tous les codes, bien avant Mistinguett et Joséphine Baker : les girls, la descente du grand escalier, les chorégraphies millimétrées, la débauche de plumes, de strass et de paillettes. Elle disparaît avant quarante ans, laissant un grand héritage artistique et financier, léguant sa fortune à sa chère ville natale qu’elle n’oublia jamais d’aimer.

Perles plumes, strass et paillettes au Château de la Buzine

Du Samedi 25 Janvier au Dimanche 1er Mars 2020

Gaby Deslys a été ce que serait une Brigitte Bardot, cinquante ans plus tard. Une superstar ! Adulée en France, en Angleterre et aux Etats-Unis, couverte de bijoux, de cadeaux et de fourrures par ses admirateurs, people avant la lettre, elle a fait le bonheur des gazettes, posé pour des « réclames » et des clichés de mode, suscité quelques scandales et constitué, véritablement pierre à pierre, un patrimoine immobilier considérable dont le joyau fut cette somptueuse demeure de la Corniche, à Marseille, qui est restée la Villa Gaby.

Rien ni personne ne résistait à son charme, auquel succomba le jeune roi du Portugal, Manuel II ! Avec son partenaire américain Harry Pilcer, elle ramena des Etats-Unis cette musique syncopé qui allait conquérir la France : le jazz. Avec lui, le pays changerait d’époque pour entrer dans les Années Folles. Femme libre et indépendante, en avance sur son temps, elle gérait carrière et affaires avec autorité et devint l’incarnation du charme français et du chic parisien à l’étranger, une véritable ambassadrice.

Costume porté dans "Gaby mon amour ! La naissance du Music-Hall" © N.Ammirati

Costume porté dans "Gaby mon amour ! La naissance du Music-Hall" inspiré par le grand final de Gaby Deslys dans le revue "Laisse les tomber" créée au casino de Paris en 1917 puis jouée à Marseille en 1918 et 1919 au Grand casino situé Allées de Meilhan © N.Ammirati

Réplique du costume de My Fair Lady qui est librement inspiré du style de Gaby Deslys © N.Ammirati

Elle est vraiment LA vedette marseillaise à citer en exemple et à faire connaître, car elle est par ses choix audacieux l'incarnation de ces femmes émancipées qui se sont battues pour le droit de vote, pour le droit de travailler, et pour certaines, en choisissant une vie différente de celle qui était leur lot dès la naissance, comme la vie d'artiste, en laissant derrière elles famille et mari.

Ses toilettes extravagantes, ses numéros novateurs et souvent audacieux au théâtre, son art du décolleté, son sens du business, ses animaux de compagnie, ses parures précieuses, et son goût du spectacle qui la montrait comme en perpétuelle représentation ont tissé la légende d’une étoile filante que sa mort tragique à moins de 40 ans n’a fait que magnifier.

« Elle est la quintessence du soleil et de l’été,
Et la douce lumière des vignobles de Provence
Luit dans ses yeux magnifiques…
Ce sont les yeux d’un enfant qui ne sait rien,
Voilant l’âme d’une femme qui sait tout… »

(James Douglas – 1909)

A l’occasion du centenaire de sa disparition, le 11 février 2020, le Château de la Buzine accueille, dans sa série consacrée aux icônes de la culture populaire, l’exposition dont l’association Cultures et Développements a réuni et présente les objets, costumes et documents qui racontent Gaby Deslys.

Villa Gaby sur la corniche

Villa Gaby sur la corniche aujourd'hui

Gaby Deslys (1/2)
Gaby Deslys (1/2)

Il est des destins qui fascinent, même à plus d’un siècle de distance. Celui de Gaby Deslys, étoile trop vite éteinte de l’histoire du music-hall français et…

Podcast de l'émission de France Musique Tour de chant

Pour aller plus loin

Nicolas Pagnol, un territoire ancré dans ses traditions

Nicolas Pagnol, un territoire ancré dans ses traditions

Nicolas Pagnol gère depuis 2004 l’ oeuvre de son grand-père et en assure la restauration et la promotion pour les prochaines générations.

Edmonde Charles-Roux parle de la Comtesse Lily Pastré

Edmonde Charles-Roux parle de la Comtesse Lily Pastré

Parmi les grandes figures qui ont donné une dimension culturelle internationale à leurs actions, la Comtesse Pastré occupe une place unique.

Le Château de la Buzine, Au souvenir de Pagnol

Le Château de la Buzine, Au souvenir de Pagnol

Venez découvrir l’édifice qui a inspiré le Château de ma Mère à Pagnol. Avec sa Maison des cinématographies de la Méditerranée, le Château de la Buzine accueille également des expositions.

Autres articles

Nocturnes musicales au musée

Nocturnes musicales au musée

L'été marseillais dans les musées de Marseille

Chaque vendredi de l'été, visitez les musées de la ville de Marseille en nocturne et profitez de concerts gratuits avec le Marseille Jazz des Cinq Continents.

2 pass journée pour le prix d'1 à Manifesta 13 Marseille

2 pass journée pour le prix d'1 à Manifesta 13 Marseille

Entre le 29 août et le 9 octobre 2020

La biennale d'art contemporain dévoile son programme à 80% et ouvre une nouvelle billetterie avec une offre d'1 pass journée acheté, 1 offert.

La gazette décalée de Wipplay aux Rencontres d'Arles

La gazette décalée de Wipplay aux Rencontres d'Arles

Le Journal du Arles est arrivé, édition très spéciale !

Le Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence lance #LASCÈNENUMÉRIQUE

Le Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence lance #LASCÈNENUMÉRIQUE

Du 06 au 15 juillet 2020

L’édition 2020 du Festival d’art Lyrique d’Aix se passe sur #LASCÈNENUMÉRIQUE

    La Belle & Toile de la Friche est de retour

    La Belle & Toile de la Friche est de retour

    Et si on se faisait une toile à la belle étoile ?

    Quoi de mieux de regarder un film à la belle étoile ? Bonne nouvelle le cinéma en plein air de le Friche Belle de mai reprend tous les dimanches de l'été à partir du 5 juillet 2020.

    Les Escales du Cargo et Les SUDS, à ARLES s'associent pour un concert unique "Protest songs"

    Les Escales du Cargo et Les SUDS, à ARLES s'associent pour un concert unique "Protest songs"

    Date unique en France !

    Les chanteuses L, Jeanne Added, Camélia Jordana, et Sandra Nkaké envahissent le Théâtre Antique d'Arles, le mercredi 8 juillet 2020 pour chanter et raconter des histoires de luttes contre l'oppression, la discrimination et la ségrégation.

    Le musée inconnu ou La boîte de Pandore

    Le musée inconnu ou La boîte de Pandore

    Visite d'un cabinet de curiosités

    Le musée Réattu propose en 2020 une nouvelle présentation de ses collections permanentes sous la forme de cabinets de curiosités qui révèlent des pans parfois méconnus de l'histoire d'Arles.

    Arles Eté 2020, les galeries photo font leur festival

    Arles Eté 2020, les galeries photo font leur festival

    Du 26 juin au 5 septembre

    Pour nous consoler de l'absence des Rencontres d'Arles, 60 galeries photographiques s'unissent pour proposer un festival hors normes.

      Ce qui vous attend pour la réouverture du Mucem

      Ce qui vous attend pour la réouverture du Mucem

      Lundi 29 juin !

      Lundi 29 juin 2020, à l'occasion de sa réouverture au public, le Mucem vous donne RDV pour un live exclusif

        Marseille Jazz des cinq continents vous donne rendez-vous tout l'été

        Marseille Jazz des cinq continents vous donne rendez-vous tout l'été

        Ça va groover cet été

        Marseille Jazz des cinq continents s'invite à la Villa Gaby, à la Caza Delauze et au Mucem cet été

        Friche Belle-de-Mai, une réouverture progressive

        Friche Belle-de-Mai, une réouverture progressive

        Le retour du lieu alternatif à Marseille

        La Friche de la Belle-de-Mai à Marseille réouvre progressivement. Découvrez le calendrie

          Le Festival international de Cinéma Marseille aura lieu en juillet

          Le Festival international de Cinéma Marseille aura lieu en juillet

          Le FIDMarseille ouvrira la saison estivale des festivals de cinéma

          Fin juillet 2020, le festival FIDMarseille projettera une sélection de films dans les salles marseillaises