Fabrice Lextrait raconte La Friche Belle de Mai

Publié le 19 septembre 2017 Mis à jour le 8 janvier 2019

Fabrice Lextrait, l'un des fondateurs du projet de la Friche Belle de Mai est allé à la rencontre des acteurs qui ont fondé et développé le lieu culturel marseillais.

"À la Friche, il n'y a rien à voir. Sa beauté ne se photographie pas. Elle se partage. Ici, il faut prendre parti. Se passionner. Être pour, être contre. Être violemment. Alors seulement ce qui est à voir se donne à voir." Jean-Claude Izzo

À la base c'est une manufacture de cigarette, d'autres lieux ont été envisagés, tantôt aux Goudes ou à L'estaque, c'est finalement au cœur de la Belle de Mai, que la friche marseillaise va voir le jour. Inspiré des exemples de Barcelone et de Liverpool. Initié par Philippe Foulquié et Alain Fourneau, le projet voit le jour en 1992, Fabrice Lextrait revient, dans son livre, sur tout le processus de création mais également sur les petites histoires de ces hommes, amoureux de la Culture. « La Friche est un lieu pluriel, personne ne l'incarne » fait remarquer Fabrice Lextrait.

Tout au long du livre, nous nous rendons compte du long processus de création qu'a affronté la Friche. Partie pour promouvoir le théâtre, elle est aujourd'hui pluridisciplinaire et s'étend par-delà les domaines artistiques. Porté par plusieurs producteurs et artistes, ce lieu est un espace où tous les domaines artistiques peuvent se développer.

Caroline Dutrey

Près de 32 artistes interrogés

« Pour raconter la Friche, il m'a semblé intéressant d'avoir des avis extérieurs. En avançant dans le travail d'écriture, j'ai combiné ma parole sous forme de récit avec des approches différentes des grands Hommes qui ont construit ce qu'est La Friche d'aujourd'hui.» Dans chacun de ses entretiens, on retrouve la même question de départ, Comment es-tu arrivé à la Friche ? Cette question qui a l'air simple à première vue montre, à chaque fois qu'elle est posée, à quel point ce lieu a été important pour les artistes.

" La Friche ne serait pas la Friche sans les coupures de courants momentanées qui donnent du piquant, les débordements affectifs et le restaurant service lent. Et la domination totale du provisoire. Nous sommes des nomades, on ne doit pas s'installer, s'accrocher à de petits avantages. On aime la liberté. Je suis d'accord avec le directeur. je ne m'accroche pas. Pourvu que ça dure." Jean-Pierre Ostende 1995

En réponse à cette interrogation, les artistes se livrent dans des confessions et dans des histoires singulières qui rendent chaque entretien unique et humain. Parmi eux, on retrouve le témoignage d'Imothep, le DJ d'IAM, qui confie avoir conçu le premier jet de l'école du micro d'argent entre les murs de la Friche. Considéré comme le meilleur album de l'histoire du rap français, cet opus est l'un des nombreux exemples de réussite que la Friche a couvé.

Caroline Dutrey

" Si tu as compris la Friche, c'est que l'on t'a mal expliqué" Philippe Foulquié

La Friche doit s'étendre pour se développer

Fabrice Lextrait
Fabrice Lextrait

Fabrice Lextrait explore également les perspectives de futur pour La Friche, en revenant sur l'histoire récente du lieu comme le découpage des trois îlots du lieu. « Le projet a été pensé pour être nomade, aujourd'hui il est concentré dans un espace de 40 000 m² ». Et si la Friche n'était plus sur le bon territoire ? s'interroge l'auteur. La Friche surfe sur son succès, le nombre de visiteurs ne cesse d'augmenter, mais la santé financière n'est pas au mieux. Alors quelle est la solution aujourd'hui ? C'est le nouveau défi que les acteurs de la Friche vont devoir affronter.

Aujourd'hui, la Friche est portée par ses producteurs artistiques qui investissent les lieux et défendent la pluralité culturelle à Marseille. C'est dans cette motivation de faire découvrir au public des nouveaux horizons artistiques que ces animateurs de la vie culturelle ont transformé la feue usine de cigarettes en un acteur incontournable de la culture pour tous les Marseillais.

Caroline Dutrey

Infos pratiques

La friche terre de culture
de Fabrice Lextrait

Sens et Tonka, éditeurs.
Imprimé à La Roque d’Antheron.
Parution 1 septembre 2017.

29€50

Fabien Cassar

Autres articles

Le Pays d'Aix, territoire de culture et de gastronomie

Le Pays d'Aix, territoire de culture et de gastronomie

Saison 1 - Le Printemps

En 2019, le Département innove en élargissant le dispositif “Capitale provençale de la Culture” à l’échelle d’un territoire et en le conjuguant à MPG2019. Il consacre ainsi le Pays d’Aix “Territoire de la Culture et de la Gastronomie 2019”.

Vincent Van Gogh et Niko Pirosmani

Vincent Van Gogh et Niko Pirosmani

à partir du 2 mars 2019

Regroupant pour la première fois les tableaux de Vincent Van Gogh et Niko Pirosmani, peintre géorgien, dans un même lieu, l'exposition de la Fondation Van Gogh à Arles revêt ainsi un caractère exceptionnel.

Un Dimanche de la Canebière en famille

Un Dimanche de la Canebière en famille

le dimanche 31 mars 2019

Une Canebière sans voitures, dédiée à la culture, la fête et la convivialité, ça vous dit?

Les Instants tunisiens ou 29 jours de révolution

Les Instants tunisiens ou 29 jours de révolution

du 20 mars au 30 septembre 2019

L’exposition du Mucem retrace les vingt-neuf jours de la révolution tunisienne, fin 2010, depuis l’étincelle de Sidi Bouzid jusqu’à la chute du président Ben Ali.

Êtes vous prêt pour la grande lessive?

Êtes vous prêt pour la grande lessive?

le jeudi 28 mars 2019

C'est en fait la plus importante manifestation d’art participatif au monde : à ce jour ! La Grande Lessive est une installation artistique éphémère faite par tous tout autour de la Terre, suspendues à l’aide de pinces à linge.

Des balades urbaines et culturelles pour sortir des sentiers battus

Des balades urbaines et culturelles pour sortir des sentiers battus

Envie de découvrir le Département autrement ? My Provence Culture vous propose une sélection de balades urbaines à faire en famille ou entre amis. Entre les nombreuses randonnées proposées sur le territoire et les visites originales à travers les quartiers de nos villes, il y en a pour tous les goûts.

Le pavillon de Marie Ducaté

Le pavillon de Marie Ducaté

du 15 mars au 3 juin 2019

Carte blanche est donnée à Marie Ducaté et son univers coloré qui investit le jardin et les salons du musée du Pavillon de Vendôme.

Nouveau parcours archéologique en Méditerranée

Nouveau parcours archéologique en Méditerranée

à partir du 8 mars 2019

Le musée d’Archéologie méditerranéenne, installé dans le Centre de la Vieille Charité, offre au public, dès le 8 mars 2019, l’accès à l’un des plus remarquables ensembles architecturaux, ainsi qu’un tout nouveau parcours muséographique.

Mille talents, mille visages...Mille créateurs de goûts

Mille talents, mille visages...Mille créateurs de goûts

du 20 au 24 mars au Mucem et du 20 mars au 20 mai 2019 à Aix

Chefs cuisiniers, sommeliers, boulangers, pâtissiers, épiciers, pêcheurs, poissonniers, agriculteurs, vignerons, bouchers, maraîchers… Mille talents, mille visages de la gastronomie provençale sont immortalisés sous l’objectif de Pierre Maraval pour MPG2019.

L'Art Mange l'Art et De la table au tableau ou l'art culinaire en Provence

L'Art Mange l'Art et De la table au tableau ou l'art culinaire en Provence

du 21 mars au 13 octobre 2019

Dans le cadre de l'année de la Gastronomie 2019 - MPG 2019, le musée Regards de Provence dédie ses trois salles à deux expositions, "L'Art Mange l'Art" et "De la table au tableau", sur les thématique de l'art culinaire, l'art de vivre dans le Sud, l'art de la table, ..., réunissant des œuvres d'artistes du XIX° au XXI° siècles.

Les infinies variations de lumières de Harry Callahan

Les infinies variations de lumières de Harry Callahan

du 16 mars au 21 juillet 2019

Le musée Granet s'associe à la Maison Européenne de la Photographie pour présenter en près de 90 clichés, les travaux du grand photographe américain Harry Callahan.

Le goût de Martigues aux multiples saveurs

Le goût de Martigues aux multiples saveurs

du 1er mars au 26 juillet 2019

Un projet culinaire de Nadia Sammut composé d'une exposition de Jean-Michel Blasco et d'un final le 21 juillet 2019 pour la journée gastronomique, populaire et artistique qui sera l’un des temps fort des Fêtes Estivales de Martigues.