Êtes vous Sm'art ?

11 au 15 mai 2017

Publié le 19 avril 2017

La ruée vers l'art

Le Sm’art, avec plus de 24 000 visiteurs, contribue au rayonnement et à la valorisation de 200 artistes émergents ou reconnus. Les curieux et les amoureux de l’Art, constituent une pépinière importante de collectionneurs d’oeuvres d’art contemporain dans notre région.
Au-delà des artistes surprenants attendus cette année, le Sm’art continue de s’ouvrir sur des événements alternatifs et donne aux visiteurs une vision événementielle avant même d’entrer au coeur du salon.
“Vivre avec des artistes des instants rares et se laisser séduire par des oeuvres uniques.“ En visitant le Sm’art, soyez certains que vous partagerez les valeurs qu’il incarne : la création, l’audace, la curiosité, la sensibilité, le soutien aux talents, aux galeries et aux artistes émergents: parce que c’est cela qui permet de faire du Sm’art, un moment de plaisir.

Michel AUDIARD

Deux invités d'honneur

Jacques SALLES, Structeur

Avec son air calme et rêveur Jacques Salles apporte, là où il passe, poésie et douceur.
Installé à l’Isle sur La Sorgue, cet ancien ingénieur qui a oeuvré à la construction de ponts, de barrage, d’usines, garde éternellement la tête dans les étoiles. Les arbres, les feuillages, les nuages, le portent à rêver et son habileté technique l’incite à reproduire des éléments de cette nature qu’il admire. Tout à fait dans la mouvance du sculpteur américain Calder, qui le premier a assemblé des formes animées par des mouvements de l’air, il travaille, dans le secret de son atelier, à ce que Marcel Duchamp avait appelé «la sublimation d’un arbre dans le vent». Jacques Salles est inspiré par les créations de la nature, les palmes, les feuilles et toiles d’araignées, qu’il observe avec admiration depuis toujours. Ses oeuvres sont le plus souvent des constructions
légères, mobiles ou non. Il se définit comme STRUCTEUR. Les matériaux utilisés sont l’aluminium, l’inox, les matériaux composites, les fils et garcettes de nylon, assemblés par soudure, collage, nouage. Les structures de Jacques Salles sont une histoire d’amour avec le vent et les branches…
une affirmation tranquille de la beauté du monde.

DIRE, Street artiste

Le dessin est une passion pour Dire et ceci depuis son plus jeune âge. Il poursuit un cursus en Arts Appliqués, vers l’objet et le design. De cette fusion, émergera un style. Toujours investi dans l’univers du graffiti pur et dur, Dire se rapproche cependant du Street Art depuis quelques années ; tout d’abord par des séries de collages, puis par des travaux sur papier ainsi que sur toile. De projets collectifs en expositions personnelles, il affine et parfait son art.
Une fascination apparait dans les travaux de Dire : La Femme. Elle est une énigme obsessionnelle et envoûtante sur laquelle Dire médite. Il la célèbre et la met à l’honneur dans la majorité de ses productions. Par son amour et ses interrogations, il nous invite à la suivre dans son univers complexe.
À la bombe, au pinceau ou aux crayons, Dire fait ressortir l’âme de ses personnages sublimes et parfois grinçants. Ses portraits sensuels dégagent une émotion à fleur de peau soulignée par son style brut. Sollicité par de nombreux festivals, Dire intervient sur des événements tels que notamment ; Solidays à Paris, Graffiti Art à Bruxelles.

Performance en direct le jeudi 11 mai à partir de 18h au coeur du salon

Détecteur de talents

Sélection d’artistes

Yo Bastoni - Collection “Les liens“
Yo Bastoni - Collection “Les liens“

Avec ses liens qui forment des réseaux, l’artiste Yo.BASTONI, crée des ensembles colorés selon un lyrisme impeccable. La liberté est totale car ce qui unit ne ligature pas. Ils inscrivent des légendes, rien n’est stable et fixe parce que l’homme ne l’a jamais été. L’abstraction de l’artiste ouvre un futur, elle possède la propension à transposer l’expérience psychique en expérience esthétique. Toute ombre est effacée. Cette artiste qui détourne et interprète à sa manière en sculpture ou toile des objets ou des logos, s’intéresse aux liens que sont les réseaux sociaux. Phénomène de société, air du temps ou névrose collective ? Nous aurons à découvrir des toiles, des sculptures avec un clin d’oeil à son “TWEETY“, le “J’AIME“, pouce levé et scruté par tous les accros des réseaux sociaux.

Nathalie COHEN, ou l’Art Cinétique en mouvement, grâce à une technique, géométrique et mathématique, ce mouvement habite tout entier l’oeuvre de l’artiste qui, frappée par cette synergie propre à l’Art Cinétique, s’emploie avec la même énergie à réaliser ces reliefs d’une abstraction toujours renouvelée.

Maïlo
Maïlo

Pour MAÏLO c’est imaginer l’univers des possibles, élaborer des rencontres improbables. Mélanger les éléments, rejeter les constructions logiques, recréant des mondes imaginaires où se mêlent poésie, rêve et surréalisme.

MILA et ses carnets de voyages, sa philosophie de vie : aller au-delà des apparences pour découvrir la véritable nature des choses ! Elle mixe ainsi les techniques par la dualité entre tradition et modernité, force et douceur…

Mila

Arnaud Bauville

Jorge Colomina

L’art contemporain a la particularité d’interpeller, d’innover, de bousculer les lignes. Les vibrations chromatiques de J.COLOMINA, jouent autant sur le registre des émotions que sur les plaisirs visuels. L’artiste s’attache encore à enrichir son langage pictural figuratif abstrait.

Dans les portraits qu’Arnaud BAUVILLE réalise principalement à base de collage et de peinture acrylique, le corps d’un caractère typographique, le niveau de gris et la trame d’une illustration, la patine du temps sur une photographie, le grain d’un papier jauni, sont autant de matériaux «nobles» et chargés de sens à ces yeux. La matière brute se mêle au sujet, les textures se complètent et migrent.

Dominique Capocci
Dominique Capocci

Christine BARRES à la charnière de l’abstrait et du figuratif, avec pour ligne de mire, la couleur, la matière et le rythme.

Dominique CAPOCCI qui affirme son mouvement très Rock’art, il peint les traits de caractère d’une société de revendication, dont la liberté d’expression est comme une respiration dans un amalgame, où personnages, décors et matières s’unissent.

Arfi
Arfi

Muriel MATT vit à Nantes, et c’est sans doute parce qu’elle a tenu un pastel avant de savoir marcher qu’elle produit une oeuvre aussi profondément inscrite dans l’univers de l’enfance. Ce style fait de graphismes naïfs animés par une explosion de couleurs qui pousse à ses toutes dernières limites les capacités d’expression de l’acrylique, surprend par sa capacité à susciter des interprétations diverses et changeantes.

ARFI, ses personnages sont ancrés dans leur réalité, porteurs de leur particularité, ils ont en commun d’être en marge des choses formatées, codifi ées de nos sociétés.

Réalisées à partir d’un habile mélange de collages, dessins et pochoirs, les toiles de Fabien NOVARINO s’inspirent des icônes du cinéma, de la musique, de l’urbanisme moderne et de l’univers des Comics. Totalement actuel, son art est un hommage à peine masqué à la société du divertissement.

D’un geste structuré, Laurence CHICHE essaie d’organiser strate par strate des couches de couleurs successives pour aboutir à leur explosion afin d’obtenir un équilibre et une harmonie entre force, douceur et sensualité. Elle est animée par l’envie de mettre en couleur l’expression et la force de certains regards.

Muriel Matt

Fabien Novarino

Pierre Schwartz
Pierre Schwartz

Pierre Scwhartz. Déjà présentée au Sm’art, la série des “Chronologies“ continue ici avec de nouvelles images. Du Mexique au Caméroun, de Paris à Miami, l’artiste voyageur construit des histoires courtes à partir du banal intime. Par une mise en séquence de plusieurs photographies prises simultanément, il construit un nouvel espace entre l’image unique fixe et le flux de la vidéo. Nouveauté au salon, la série Duo est basée sur la juxtaposition de deux images sur le principe de la double page ou du collage surréaliste. Jeu de l’esprit, ou goût de l’énigme ce rapprochement s’impose avec une singulière évidence sans raison apparente.

Ced Vernay
Ced Vernay

Ced Vernay, après ses collages de confettis, sa peinture à l’huile pixellisée ou encore ses oeuvres réalisées en «pixels éclatés» Ced va présenter cette année au Sm’art une nouvelle série réalisée cette fois en magnets peints un à un. Non seulement le spectateur est invité à faire sa mise au point face à ses oeuvres, mais aussi à interagir avec elles. Le rapport à la distance vis à vis du pixel est toujours au coeur de son univers.

Peppone
Peppone

Peppone, son lien c’est TINTIN, lien de rêves et de voyages. Le jour ou j’ai croisé Peppone pour la première fois, il m’a expliqué que l’homme est le seul être vivant à savoir qu’il va mourir et que, pour échapper à sa condition, il reproduit, communique et rêve, sorte de lien cyclique entre passé, présent et futur. Le personnage de Tintin est devenu un pilier de son équilibre.

Louise Bressange se passionne pour les fondus du pastel sec, mais aussi leurs traits vifs qui donnent de la vie au dessin. Elle les couleurs chaudes de la peinture à l’huile, la douceur du pinceau, mais aussi la vivacité et le travail de la matière au couteau. Sa peinture est sensitive, elle utilise la technique qui renvoie au mieux ses «impressions» et «émotions» ;“ je me sens proche du courant Expressionniste. Rêvons.

Du côté des galeries

Soo Kim
Soo Kim

Participation cette année de galeries internationales comme La galerie IN SOO SHIN (SEOUL-Corée). Des artistes coréens seront présents lors de cette 12ème édition. Cette galerie s’implique dans la promotion de l’art coréen et participe aux plus grandes foires internationales d’art contemporain.
Cinq artistes reconnus seront sur le stand : Miyeun Yi - Soo Kim - Yeoungho Seock et Insoo Shin.

Marc Harrold
Marc Harrold

La jeune galerie Limided Editions Gallery de Barcelone. La volonté de la galerie est de promouvoir sur la scène internationale des artistes reconnus, émergents ou totalement inconnus. Pour cela elle programme des solos shows. Elle présentera les artistes ; Joan Peris, photographe, Marc Harrold, photographe, Rein de Lege, peintre.

Joan Peris

Idan Zareski
Idan Zareski

La galerie Prestaart, dirigée par Hervé Solignat organise et met en place des expositions d’oeuvres d’art, il représente, Michel Audiard, Richard Orlinsky, Idan Zarevski, Marco Marin, Monica Nowak, Melvyn Barros.

Michel Audiard, sa créativité l’ouvre sur des bijoux de quelques grammes aux sculptures de plusieurs tonnes, en passant par les meubles, stylos et statues. Rien n’échappe à cet artiste et tout prend vie entre ses mains.. Hiver 2013, ses Z’animaux Musiciens sont couronnés de succès et s’exposent au Palais Garnier à Paris. Ses dernières créations, un monumental rhinocéros de 4,20 m de long ou “Ours, hommage à Pompon“. Il sera présent sur le salon.

Richard Orlinsky, sortie une école d’arts plastiques, il dessine, peint, puis se concentre sur la sculpture, fasciné par la diversité des matières qu’il peut utiliser et la prise en compte des trois dimensions.

Monica Nowak,Les créations de Monika Nowak sont une exploration de son intuition : énergique, volontaire, indépendante. Elle exprime à travers ses héroïnes sexy-pop une certaine vision à la fois forte et fragile de la femme d’aujourd’hui.

Monica Nowak

Richard Orlinski

Lilly
Lilly

Avec La galerie Boma d’Aix-en-Provence, il y a de l’Art dans l’Air ! Le paysage urbain aixois vient de changer de décor ! Après Paris, Berlin, Miami, Marrakech ou encore Libreville, Aix-en-Provence est fière d’arborer l’empreinte de Kouka et ses guerriers Bantous ! Impossible désormais de
passer devant l’Hôtel du Roi René, sans se laisser happer par l’attraction de ces deux guerrières bantu qui montent la garde du numéro 13 ! Car, là, depuis fin décembre, viennent de s’ouvrir les portes de la Galerie Boma : un espace dédié à l’art contemporain, mêlant sculptures et peintures, mais également mobilier Art Déco de très belle facture. La Galerie propose les artistes Lilly, Alfons Alt, Kouka et Maxence de Bagneux.

Les Rendez-vous Arty

Une performante géante de live-painting/graff
Des rencontres artistiques et graphiques et des ateliers d’initiation au graff.
Ateliers réservés aux enfants de 10 ans à 18 ans.
Samedi 11h et 15 h
Dimanche 15 h

Durée : 1 heure

Démonstration de l’art de Georges Korac
Une technique ? Une méthode ? Un art ? L’art avec des confettis, l’art avec du scotch, l’art de stocker, l’art plastique avec du plastique...
Peut-on philosopher et faire de la poésie avec des éléments picturaux ? Oui ! nous dit Georges Korac avec ses oeuvres originales et ses inventions permanentes.
vendredi 12 & samedi 13 à partir de 15h Stand n°17

Infos pratiques

Le Parc Jourdan est situé rue Anatole France en plein centre-ville d'Aix-en-Provence

Horaires
Jeudi 11 mai 2017 / 10h-23h
Nocturne soirée de vernissage
Ambiance musicale avec les “Swingmen“ - Jazz et Pop
Vendredi 12 mai 2017 / 10h-20h
Samedi 13 mai 2017 / 10h-23h

Nocturne soirée de vernissage exposants
Dimanche 14 mai 2017 / 12h-20h
Lundi 15 mai 2017 / 10h-18h

Tarif : 10€ / gratuit jusqu'à 12 ans

www.salonsmart-aix.com

Pour aller plus loin

La vieille ville d'Aix-en-Provence, ses places et ses hôtels particuliers
Site

La vieille ville d'Aix-en-Provence, ses places et ses hôtels particuliers

Aix en Provence

Au cours de votre escapade dans la ville d'Aix-en-Provence, vous serez invité à faire un voyage dans le temps. Vos pas vous conduiront vers un patrimoine architectural et culturel exceptionnel. Ouvrez bien grand vos yeux : les richesses de la ville se trouvent à chaque carrefour. Au Nord de la ville, le bourg Saint sauveur occupe le site de l'ancienne ville romaine. Il s'étend de la cathédrale à la Tour de l'Horloge (Hôtel de Ville). Quelques rues ont gardé des noms évocateurs, comme la rue Esquicho coudo, étroit passage hérité du Moyen-Age. Les vestiges des remparts médiévaux sont visibles, en haut de la rue Jacques de la Roque (à droite de la rue des guerriers). Plus bas, à l'emplacement des anciens thermes romains de Sextius, les fouilles ont permis de découvrir une piscine thermale romaine que vous pouvez voir à l'entrée du centre d'hydrothérapie. Face à la cathédrale, sur la place de l'Université, l'ancienne faculté de droit (1409) a cédé la place à l'Institut d'études politiques (IEP). Le palais de l'Université, reconstruit par Georges Vallon en 1734, y affirme orgueilleusement sa fonction officielle. Jouxtant la cathédrale, l'ancien palais des archevêques d'Aix-en-Provence ferme la place dégagée au milieu du XVIIIe siècle, (actuellement place des Martyrs de la Résistance). Forts de leur pouvoir ecclésiastique et politique, ces princes de l'Église se devaient d'avoir une résidence digne de leur rang. Les bâtiments actuels ont été construits entre 1650 et 1730, et le portail est attribué au sculpteur Toro. Au premier étage se trouve le Musée des Tapisseries. Depuis 1948, la cour de l'archevêché sert d'écrin aux principales manifestations du Festival d'Art Lyrique pendant le mois de juillet. Au n°23 de la rue Gaston de Saporta qui descend vers la mairie et le beffroi, l'hôtel Maynier d'Oppède appartenait à une célèbre famille de parlementaires. Rebâti en 1730 par l'architecte Georges Vallon et le sculpteur Chastel, c'est aujourd'hui l'Institut d'études françaises pour étudiants étrangers. Sa cour sert de cadre aux concerts donnés au mois de juin et juillet. Au n°19, l'hôtel de Chateaurenard. Il fut bâti en 1650. Célèbre pour avoir hébergé Louis XIV lors de sa visite en Provence en 1660, il possède un magnifique escalier, peint en trompe l'oeil par Jean Daret. Au 17, de la rue Gaston de Saporta dans l'Hôtel d'Estienne de Saint Jean exécuté par Vallon (1652-1724), le musée du Vieil Aix qui rassemble les témoignages du passé aixois. Plus bas, passé le beffroi, vous voici dans l'ancienne cité comtale. La cité épiscopale et la cité des comtes ont été en effet séparées par des remparts au Moyen Age. C'est la partie la plus ancienne du centre d'Aix. Aujourd'hui piétonnes et très commerçantes, les rues incitent à la flânerie. Ancien beffroi de la ville et symbole du pouvoir communal, la tour enjambe la rue sur des bases romaines. Surélevée en 1510, elle abrite une horloge astronomique (1661) dont on peut toujours voir les quatre statues en bois. Symbolisant les saisons, elles défilent à tour de rôle. Sur la place, créée au XVIII siècle, la fontaine sculptée par Chastel est surmontée d'une colonne romaine en son milieu. Elle est dominée par l'Hôtel de Ville (1655-1670) dont on remarque la façade à l'italienne, les portes de bois sculpté et la cour intérieure, est installé depuis le XIVe siècle au pied de la Tour de l'Horloge ancien beffroi de la ville avec son horloge astronomique (1661) sur laquelle des statues figurant les quatre saisons apparaissent à tour de rôle. Sur la même place, la Halle aux Grains - confiée aux architectes Vallon, ce bâtiment du XVIIIe (1759-1761) rappelle l'importance du commerce du blé à cette époque. La façade nord est couronnée d'un fronton allégorique dû à Chastel, représentant les éléments de la prospérité agricole en Provence : le Rhône et la Durance. La partie Sud donnant sur la place Richelme est riche de motifs décoratifs liés à la fonction de l'édifice : fruits, céréales, Olives. La fontaine de Chastel également, est coiffée d'une colonne romaine. Il s'y tient un marché aux primeurs tous les matins. Derrière la mairie, la place des Cardeurs - elle a été ouverte en 1963 sur l'emplacement d'un îlot insalubre, qui était au Moyen Âge le quartier juif, aujourd'hui parsemé de terrasses de cafés et de restaurants. Elle est bordée de belles maisons d'époque classique réhabilitées, et ornée d'une fontaine créée en 1977 par Jean Amado, artiste aixois. Puis, à partir de la Mairie, en descendant vers la place d'Albertas, l'hôtel d'Arbaud (1670) dans la rue du Maréchal Foch offre aux visiteurs la vision de sa porte soutenue par deux atlantes, thème souvent repris dans la décoration aixoise des XVIIe et XVIIIe siècles. Plus bas, au n° 13 de la rue Aude, le décor à bossages de l'Hôtel de Peyroneti (1625) semble sortir tout droit d'un palais de la Renaissance italienne. Vous arrivez à la place d'Albertas - lieu magique, la place est née en 1745 de la volonté du marquis Jean Baptiste d'Albertas qui fit démolir les maisons face à son hôtel. L'hôtel très vaste, remanié en 1724, et la place au décor rococo sont l'oeuvre des Vallon (père et fils) qui s'inspirèrent de la mode des places royales parisiennes. Au centre, la fontaine avec sa vasque en fonte date de 1912. Juste à côté, l'hôtel Boyer d'Eguilles, construit en pierre de Bibémus, dont les carrières se trouvent près de la Montagne Sainte-Victoire, il abrite au premier étage le Muséum d'Histoire Naturelle. Vous arrivez ensuite au Palais de Justice, qui après avoir abrité les souverains de Provence, le Parlement, le Bureau des finances et la cour des Comptes, l'ancien palais sera démoli à la fin du XVIIIe siècle, en même temps que le quartier environnant. Sur son emplacement, l'architecte Ledoux conçut un nouveau palais que la Révolution empêche de réaliser. Penchaud construit entre 1825 et 1832 le Palais de Justice et la prison sur les fondations de Ledoux. Transformée en 1998, l'ancienne prison fait partie intégrante du nouveau pôle judiciaire et abrite désormais la Cour d'Appel, actuel Palais Monclar. Juste à côté, l'église de la Madeleine, l'ancien couvent des Prêcheurs (dominicains) installé dès 1274, qui fut entièrement reconstruit de 1691 à 1703 par Laurent Vallon qu'il nomma l'église de la Madeleine. Derrière sa façade du XIXe siècle, cette église-musée recèle de nombreuses oeuvres d'artistes ayant vécu à Aix.

Aix-en-Provence

Aix-en-Provence

Bienvenue dans la capitale du Calisson ! Tous les bons plans pour planifier votre séjour à Aix-en-Provence, le temps des vacances ou d'un week-end.

Centre d'art Tadao Ando - Château La Coste
Lieu culturel

Centre d'art Tadao Ando - Château La Coste

Le Puy Sainte Réparade

En 2004, nait l'idée d'un projet unique liant sur les terres de Château La Coste art, architecture et vin. Artistes et architectes y participant sont invités à visiter le domaine et à découvrir la beauté de ses paysages. Puis la liberté leur est donnée dans le choix de l'emplacement qui accueillerait leur création. Le Centre d'Art, bâtiment en forme de "V", abrite également une librairie et un restaurant où vous pourrez manger au bord du bassin où se reflètent les paysages de Château La Coste. Depuis Juin 2011, Château La Coste vous invite à découvrir au rythme d'une promenade à travers bois, collines, vignes et oliviers, les oeuvres et installations d'artistes et architectes tels que : Tadao Ando, Louise Bourgeois, Alexander Calder, Frank O. Gehry, Liam Giillick, Andy Goldsworthy, Guggi, Tatsuo Miyajima, Jean Nouvel, Jean Michel Othoniel, Jean Prouvé, Sean Scully, Richard Serra, Tom Shannon, Michael Stipe, Hiroshi Sugimoto, Tunga, Franz West. Château La Coste apparaît aujourd'hui comme un lieu où les vignes, l'art et l'architecture s'expriment librement. Le domaine continue de se développer avec un certain nombre d'installations à venir, comme celle d'Oscar Niemayer, Frank Gerhy et Tony Berlant, Sou Fujimoto, Renzo Piano. Chaussures de marche recommandées, la promenade Art et Architecture dure environ 1h30.

Agenda

Aix-en-Provence

Aix-en-Provence

Vous partez en séjour du côté d'Aix en Provence ? Consultez l'agenda culturel pour trouver des idées de sorties et les événements à ne pas manquer à Aix !

Voir le guide Aix-en-Provence
Expositions

Expositions

Art, histoire ou sciences naturelles : découvrez toutes les dates des expositions en Provence.

Voir le guide Expositions
Foires - Salons

Foires - Salons

Gastronomie à Trets, moto à Marseille, santons à Aubagne : les passionnés de tous horizons se rencontrent dans les foires et salons de Provence.

Voir le guide Foires - Salons
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Les apéros de l'été : un mix entre musique et détente

Les apéros de l'été : un mix entre musique et détente

Du juillet au septembre

Les beaux jours sont là et la chaleur aussi, on vous donne les meilleurs endroits pour se détendre autour d'un bon verre. Article à consulter sans modération !

Retour vers le futur aux Rencontres de la photographie d'Arles

Retour vers le futur aux Rencontres de la photographie d'Arles

2 juillet au 23 septembre 2018

Cette année, vous êtes conviez à une expérience spatio‐temporelle, à un voyage à travers les époques, sidéral et sidérant. Car la photographie est souvent le médium le mieux placé pour saisir toutes ces secousses, qui nous rappellent que le monde change, parfois juste sous nos yeux.


Camille Moirenc, le littoral dans l'objectif #7

Camille Moirenc, le littoral dans l'objectif #7

Série Photographe

C’est un homme d’air et d’eau. De bleu et de sable. De ville et de lagune. D’immensités et de détails. Camille Moirenc est avant tout un photographe, et pas de n’importe où : un photographe de notre Provence. Il prépare une grande exposition pour cet été à Marseille.

Mille et une Nuits de récits sur le sentier du GR2013

Mille et une Nuits de récits sur le sentier du GR2013

SAISON 3 du 1 juillet au 2 septembre 2018

Une expédition poétique pour aller voir la nuit tomber sur le sentier. La promesse de mille et une nuits de récits dans des lieux insolites sur le chemin de randonnée, pour raconter nos liens avec le territoire par le Bureau des Guides du GR2013.

Où célébrer le 14 juillet en Provence ?

Où célébrer le 14 juillet en Provence ?

Du 13 au 15 juillet

Pour la Fête Nationale, la Provence se pare de ses plus belles couleurs et propose des animations jusqu'au bout de la nuit

L'exposition gigantesque 438 notre littoral

L'exposition gigantesque 438 notre littoral

7 juillet au 30 septembre

C'est l'expo évènement de l'été 2018 en Provence de Camille Moirenc. 438 mètres de photos sur le J4 à Marseille pour s'immerger dans les 438 kilomètres du littoral des Bouches-du-Rhône.

Festivals et concerts gratuits cet été en Provence

Festivals et concerts gratuits cet été en Provence

Vous avez des week-ends surbookés tellement il y a d'événements culturels ? Mais un porte-monnaie pas vraiment extensible...On vous aide à ne pas devoir choisir ! Découvrez notre sélection de festivals et concerts gratuits cet été en Provence!

Où voir des films en plein air en Provence?

Où voir des films en plein air en Provence?

Ah l'été, son soleil, sa chaleur. Avec un temps pareil, pas question de s'enfermer dans une salle de ciné. Fort heureusement, des associations organisent des séances en plein air dans tous le département. L'occasion de découvrir des chefs d’œuvres du 7ème art comme des films méconnus.

La Provence territoire du Jazz avec le festival Marseille Jazz des Cinq Continents

La Provence territoire du Jazz avec le festival Marseille Jazz des Cinq Continents

le festival 18 au 27 juillet / Les rdv du 19 juin au 4 août 2018

Du jazz et encore plus de jazz pour cette 19ème édition !
 Le Marseille Jazz des cinq continents retrouve ses quartiers marseillais avec 9 soirs de concerts mais aussi 40 rendez-vous dans le département pour d’autres beaux moments.

La Canebière est à vous ! À nous de jouer!

La Canebière est à vous ! À nous de jouer!

dimanche 24 juin 2018

L’avenue emblématique de Marseille est une nouvelle fois à la fête ! « À nous de jouer ! » revient avec de l’inédit, de l’improvisation, de la poésie, du rêve... pour entraîner le public dans un mouvement de surprises et un tourbillon d’émotions.

Fête de la Musique : découvrez notre sélection dans le département

Fête de la Musique : découvrez notre sélection dans le département

21 juin 2018

Vous ne savez pas quoi faire pour la Fête de la Musique ? Vous êtes partagés entre aller voir Kimberose à Miramas, Sergent Garcia à Port-de-Bouc ou King Krab à Septèmes ? Pas de panique, on vous a préparé une petite sélection des événements majeurs à faire dans le département.

Des journées nationales de l'archéologie pour passionnés d'histoire ou simples curieux

Des journées nationales de l'archéologie pour passionnés d'histoire ou simples curieux

15 au 17 juin 2018

Que vous soyez passionnés d'histoire ou simples curieux, familles, scolaires ou étudiants, les journées de l'archéologie sont l'occasion de découvrir les coulisses du patrimoine et de la recherche archéologique dans des lieux exceptionnellement ouverts au public.