Du Travail, Temps 2 : Travailler / Œuvrer

Du 12 janvier au 8 février

Publié le 5 janvier 2018 Mis à jour le 9 avril 2019

2018 à la Friche s'ouvre avec Travailler/Œuvrer, un cycle d'événements autour des questions que pose le travail aujourd'hui, convoquant le cinéma, les sciences sociales, la philosophie et bien d'autres disciplines artistiques.

Travailler/oeuvrer entend mettre en partage les interrogations que pose le travail aujourd’hui, à travers toutes les disciplines artistiques: qu’est-ce que le travail aujourd’hui et quelle est sa place dans nos existences ? Y a-t-il encore une sphère professionnelle et une sphère privée ? Doit-on «perdre sa vie à la gagner»?
Des témoignages passés, qu’ils soient des écrits, des films, des mémoires ou des oeuvres sont aujourd’hui des bases nécessaires pour mesurer les évolutions que le mot « travail » a pris au cours des récentes décennies.

Du Travail est un projet qui met en question le travail dans ses différentes acceptions et qui s'articule en deux temps : une exposition autour de l'œuvre d'Harun Farocki, Empathie (25 novembre au 18 mars), puis un cycle de films, et de débats qui l'interrogent.

Invités : Richard Sennett, Bernard Stiegler, Nicolas Frize, Antje Ehmann, Gérard Paris-Clavel, Zaven Paré, Pierre Parlant, eRikm...

Mimmo Jodice - Napoli 1973

Au programme

Photographier le travail

Vendredi 12 janvier à 18h30 au Cinéma Le Gyptis - 2€50

Rencontre avec François Hébel (directeur de la Fondation Henri Cartier-Bresson et ancien directeur des Rencontres d'Arles)
Les univers de production et de transformation sont de véritables mondes parallèles étanches à la vie quotidienne. Leur accès est réservé à ceux qui y travaillent. En passant devant des usines hermétiques, on s'interroge sur ce que cachent les éternels bâtiments parallépipédiques que l'on badigeonne désormais de couleurs afin de les rendre moins austères.

Lorsque le monde de l'entreprise ouvre ses portes à des photographes, ils étendent alors leur regard singulier au territoire de la production et du travail et nous montrent ce que nous ne sommes généralement pas invités à voir, les hommes et les femmes à leurs postes, les machines sophistiquées, les paysages transformés et questionnent souvent la place de l'être humain.

Les mots et les métiers : l'art de vivre ensemble

À partir du 13 janvier aux horaires d'ouverture de la Friche en accès libre - gratuit
Lieu : Un peu partout sur les murs de la Friche

Le travail, au centre de nos vies le plus souvent (à bien distinguer de l'emploi) est un moteur humain et social, de lien et d'épanouissement, de rencontre comme parfois d'oppression. Il est également au centre de la démarche de Gérard Paris Clavel, graphiste social, membre fondateur de Grapus et Ne Pas Plier.

À partir des mots collectés auprès des travailleurs de la Friche, qu'ils soient artiste, comptable, cuisinier, puéricultrice, technicien… Il donne à voir un vocabulaire, un jeu et un enjeu de mots qui s'affichent sur les murs de la Friche, dessinant la vie d'ici à travers les mots de ceux qui y travaillent.

Faits divers : Nicolas Frize et Gérard Paris Clavel

Samedi 13 janvier à 18h30 - La Salle des Machines - Gratuit

Conférence et rencontre avec les auteurs des journaux "Travails"
Conférence et rencontre animée par Radio Grenouille avec Nicolas Frize compositeur de musique contemporaine française et le graphiste Gérard Paris Clavel, tous deux auteurs des journaux Travails.

Nous sommes tous « sujets dans notre travail », nous nous mobilisons - inévitablement - dans notre activité professionnelle, nous inventons même souvent notre métier, nous nous l'approprions, avec notre subjectivité, notre sensibilité, notre intelligence... Un métier ce n'est pas rien ! C'est une longue trajectoire historique, avec des règles de l'art, des outils, une expérience transmise, des méthodes, des relations de tous ordres... et surtout, beaucoup de culture, de sensible, d'intime, d'initiative ordinaire, d'imagination extraordinaire...

La sortie de l'usine - les frères Lumière à Lyon

Travailleurs à l'oeuvre

Dimanche 14 janvier à 17h - Le Gyptis - 2€50

Rencontre avec Catherine Roudé, historienne du cinéma et auteure.
La littérature prolétarienne en lecture (Constant Malva, Marcel Martinet, Victor Serge…) et le cinéma ouvrier par Catherine Roudé, historienne du cinéma et auteure (Le cinéma militant à l'heure des collectifs).

Il faut faire la fête au travail !

Cinéma Gyptis
Cinéma Gyptis

Vendredi 19 janvier à 19h et 21h - Le Gyptis - 2€50

Lectures, projections et conversations.
Guy Debord aimait inscrire sur le murs le slogan « Ne travaillez jamais », marquant ainsi son rejet du salariat. Ce qu'il prônait n'est rien d'autre que « l'abolition du travail en tant qu'aliénation et activité séparée de la vie. » Le travail artistique ne doit pas échapper à cette critique. Lectures, projections et conversations guident ici nos pas sur ces réflexions essentielles au moment où les questionnements sur l'injonction au travail et à la productivité se font de plus en plus forts, à travers une programmation protéiforme dont les interactions labeur, œuvre et art en sont le fil conducteur.

Rencontre Kaizen : travailler moins pour vivre mieux

Mardi 23 janvier à 19h - La Salle des Machines - Gratuit

Le travail rend autonome et peut être un vecteur d'épanouissement.
Mais il peut aussi nous abîmer. Et si on travaillait un peu moins ? Pour partager les emplois, mais également pour conquérir du temps, utile à l'individu et à la société. Allez, retroussons-nous les manches et essayons de lever le pied.

Frederic Bosque : dirigeant entrepreneur humaniste
Manuel Brunet : co-directeur d'Arcadie, entreprise libérée
Modération : magazine Kaizen

Travaillez jamais - Guy Debord

Richard Sennett

La ville ouverte

Vendredi 26 janvier à 18h30 - grand Plateau - gratuit sur réservation à l'accueil-billetterie de la Friche au 04 95 04 95 95

Conférence de Richard Sennett
Une conférence et table ronde avec Richard Sennett, historien et sociologue. Professeur à la London School of Economics et à la New York University, Richard Sennett est considéré comme l'une des figures les plus originales de la critique sociale d'aujourd'hui, notamment ancrée sur l'analyse de la ville, du travail, du capitalisme.

L'urbanité devrait ouvrir des opportunités, connecter les personnes à de nouvelles relations, libérer des limites étriquées des traditions – en un mot, la ville devrait accroître l'expérience sociale de chacun. Or les villes modernes fonctionnent à l'opposé : l'inégalité urbaine réduit les débouchés ; la ségrégation spatiale isole les habitants en classes, races et groupes ethniques homogènes ; les espaces publics des villes d'aujourd'hui ne sont plus des espaces d'innovation politique. Or, matériellement, les hommes ont la capacité d'être les créateurs qualifiés du lieu qu'ils habitent dans le monde. Cette conférence explorera les manières d'ouvrir la ville afin qu'elle devienne matière à plus d'échanges, et à de l'activité intensifiée.

Week-end cinéma : Harun Farocki

Samedi 27 janvier à 17h30 et 20h
Dimanche 28 janvier à 11h, 14h30 et 17h30 - Le Gyptis

tarif : 6 € / 5 € / sauf séance du 28 janvier à 11h : tarif jeune public de 2€50 pour tous

Week-end cinéma consacré à l'oeuvre d'Harun Farocki, en présence d'Antje Ehmann, compagne de Farocki et commissaire de l'exposition Empathie ; de Christian Petzold (dimanche) qui fut l'étudiant puis l'ami de Farocki et est aujourd'hui l'un des plus célèbres cinéastes allemands et avec Jean-Pierre Rehm, délégué général du FID - Festival International de cinéma.

La scierie

Mardi 30 et mercredi 31 janvier à 19h - petit Plateau - 5€

Mise en lecture théâtrale
Texte anonyme, La scierie rend compte de ce qu’est le travail, ce qu’il forme et déforme au plus profond de chaque être à travers le témoignage d’un jeune homme et sa mise à l’épreuve dans le monde ouvrier.

eRikm

Incomparaison - Farocki

Ce qui travaille

Jeudi 1er février à 18h30 - grand Plateau - gratuit sur réservation à l'accueil-billetterie de la Friche au 04 95 04 95 95

Conférence et table ronde avec Bernard Stiegler
Auteur d'une trentaine d'ouvrages, Bernard Stiegler est président de l'association Ars Industrialis, directeur de l'Institut de Recherche et d'Innovation du Centre Georges Pompidou, professeur associé à l'Université de Technologie de Compiègne.

Il y a quatre ans le MIT publiait une étude soutenant que 47% des emplois aux Etats-Unis pourraient être intégralement automatisés au cours des vingt prochaines années. Ces emplois ne sont automatisables que parce qu'ils sont dénués de tout travail - si l'on considère que travailler consiste à inscrire dans le monde une réalité nouvelle, fruit du génie humain.

Une économie des gestes

Jeudi 8 février à 18h30 - grand Plateau - gratuit sur réservation à l'accueil-billetterie de la Friche au 04 95 04 95 95

Table ronde avec Zaven Paré, artiste et roboticien (sous réserve), eRikm, plasticien et musicien, Pierre Parlant, écrivain et philosophe, Olivier Quintyn, philosophe et éditeur, Franck Cormerais, philosophe.

Qu'est-ce qu'un geste? Il y a geste lorsqu'il y a prise de décisions, et lorsqu'il y a liberté plutôt qu'efficacité, car la « rationalisation anéantit le geste ».

Infos pratiques

FRICHE LA BELLE DE MAI
12, rue François Simon • 13003 Marseille
www.lafriche.org
+33 (0)4 95 04 95 95

CINÉMA LE GYPTIS
136 rue Loubon 13003 Marseille
http://www.lafriche.org/fr/cinema-le-gyptis
+33 (0)4 95 04 96 25

Pour aller plus loin

Le Gyptis - Belle de Mai
Lieu culturel

Le Gyptis - Belle de Mai

Marseille

Cinéma d'art et essai, audacieux et populaire. Des films d'auteur, grand public et du cinéma contemporain. Un cinéma dans la quartier de la Belle de Mai, une salle pilote pour la reconquête d'un espace et d'un temps qui manquent à un cinéma représentant la diversité, un lieu où le cinéma populaire rencontre le cinéma d'auteur. Jouant des dynamiques avec la programmation artistique de la Friche, mais aussi en lien avec des acteurs culturels du territoire et des partenaires nationaux et internationaux, le Gyptis est un lieu de rencontre entre les talents, les disciplines et les publics : un lieu d'ouverture vers le monde pour son quartier, un lieu d'ouverture sur Marseille pour le reste du monde. Sa programmation, confiée à Shellac, distributeur et producteur cinématographique, s'appuie sur des événements (conférences, rencontres, petites formes scéniques, avant-premières, projections exclusives, mini rétrospectives) et le croisement des disciplines artistiques... Chaque semaine, 6 jours sur 7, le Gyptis vous emmène vers des horizons nouveaux, à l'écoute de vos propositions, et au plaisir de vous faire découvrir coups de coeur et (re)découvertes.

Harun Farocki-Empathie et notion de travail

Harun Farocki-Empathie et notion de travail

La Friche Belle de Mai et le Goethe- Institut à Marseille déploient une ample exposition et de multiples propositions autour de la notion de travail, largement mise en jeu dans l’oeuvre de l’artiste Harun Farocki.

Agenda

Projections - Cinéma

Projections - Cinéma

Et si on se faisait une toile sous les étoiles de Provence ? Listes les salles de cinéma et projections en plein air dans les Bouches-du-Rhône.

Voir le guide Projections - Cinéma
Marseille

Marseille

Un film au Prado, une expo à La Friche Belle de Mai ou un concert au Dôme, sans oublier les festivals d'été et marchés d'hiver : tout l'agenda culturel.

Voir le guide Marseille
Gratuit

Gratuit

Que faire en Provence pour zéro €uro ? Retrouvez dans cet agenda les meilleurs bons plans pour se cultiver et se divertir gratuitement dans les Bouches-du-Rhône.

Voir le guide Gratuit
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Fabrice Lextrait raconte La Friche Belle de Mai

Fabrice Lextrait raconte La Friche Belle de Mai

Fabrice Lextrait, l'un des fondateurs du projet de la Friche Belle de Mai est allé à la rencontre des acteurs qui ont fondé et développé le lieu culturel marseillais.

La Belle & Toile de la Friche est de retour

La Belle & Toile de la Friche est de retour

Et si on se faisait une toile à la belle étoile ?

Quoi de mieux de regarder un film à la belle étoile ? Bonne nouvelle le cinéma en plein air de le Friche Belle de mai reprend tous les dimanches de l'été à partir du 5 juillet 2020.

Les Escales du Cargo et Les SUDS, à ARLES s'associent pour un concert unique "Protest songs"

Les Escales du Cargo et Les SUDS, à ARLES s'associent pour un concert unique "Protest songs"

Date unique en France !

Les chanteuses L, Jeanne Added, Camélia Jordana, et Sandra Nkaké envahissent le Théâtre Antique d'Arles, le mercredi 8 juillet 2020 pour chanter et raconter des histoires de luttes contre l'oppression, la discrimination et la ségrégation.

Le musée inconnu ou La boîte de Pandore

Le musée inconnu ou La boîte de Pandore

du 15 février au 31 mai 2020

Le musée Réattu propose en 2020 une nouvelle présentation de ses collections permanentes sous la forme de cabinets de curiosités qui révèlent des pans parfois méconnus de l'histoire d'Arles.

Arles Eté 2020, les galeries photo font leur festival

Arles Eté 2020, les galeries photo font leur festival

Du 26 juin au 5 septembre

Pour nous consoler de l'absence des Rencontres d'Arles, 60 galeries photographiques s'unissent pour proposer un festival hors normes.

    Ce qui vous attend pour la réouverture du Mucem

    Ce qui vous attend pour la réouverture du Mucem

    Lundi 29 juin !

    Lundi 29 juin 2020, à l'occasion de sa réouverture au public, le Mucem vous donne RDV pour un live exclusif

      Marseille Jazz des cinq continents vous donne rendez-vous tout l'été

      Marseille Jazz des cinq continents vous donne rendez-vous tout l'été

      Ça va groover cet été

      Marseille Jazz des cinq continents s'invite à la Villa Gaby, à l'Alhambra et au Mucem cet été

      Friche Belle-de-Mai, une réouverture progressive

      Friche Belle-de-Mai, une réouverture progressive

      Le retour du lieu alternatif à Marseille

      La Friche de la Belle-de-Mai à Marseille réouvre progressivement. Découvrez le calendrie

        Le Festival international de Cinéma Marseille aura lieu en juillet

        Le Festival international de Cinéma Marseille aura lieu en juillet

        Le FIDMarseille ouvrira la saison estivale des festivals de cinéma

        Fin juillet 2020, le festival FIDMarseille projettera une sélection de films dans les salles marseillaises

        Les Théâtres : la nouvelle saison est en ligne

        Les Théâtres : la nouvelle saison est en ligne

        Abonnements dès le 12 juin

        D'Aix-en-Provence à Marseille, retrouvez le plaisir du spectacle avec la nouvelle programmation de Les Théâtres

        La transhumance inscrite à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel

        La transhumance inscrite à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel

        Une tradition reconnue

        Mardi 2 juin, le Comité du patrimoine ethnologique et immatériel a validé l’inscription de la transhumance à l'Inventaire national du patrimoine culturel immatériel.

        Les musées qui réouvrent

        Les musées qui réouvrent

        Entre le 26 mai et le 2 juin

        Les musées des Bouches-du-Rhône réouvrent peu à peu. Découvrez la liste régulièrement mise à jour.