Arts et Modernité de David Dellepiane

Jusqu'au 19 mars 2017

Publié le 23 décembre 2016 Mis à jour le 9 avril 2019

Le Musée Regards de Provence met à l’honneur le peintre, affichiste, lithographe, portraitiste, illustrateur et décorateur, David Dellepiane (1866-1932).
Provençal singulier, son approche mêle tradition et expérimentation.

A la frontière des arts décoratifs, son œuvre, protéiforme, est pourtant d’une grande cohérence et d’une égale sensibilité. Cette exposition révèle les multiples facettes de son talent et permet d’apprécier ses champs d’inspiration et sa production dans sa diversité. Près d’une centaine de toiles, aquarelles, projets et affiches, provenant pour la plupart de collections privées jamais révélées au public, de musées et galeries, concourent à reconstituer le parcours d’un sincère aventurier de l’art, profondément attaché à Marseille et à la Provence.

Une lignée d'artisans d'art

Buste de David Dellepiane par son frère Jean Baptiste
Buste de David Dellepiane par son frère Jean Baptiste

Né à Gênes, dès l’âge de 9 ans, les Dellepiane s’installent à Marseille, dans le vieux quartier Saint-Jean où le jeune David grandit à l’ombre du port, entre la Tourette et la Cathédrale. Enfant de Marseille cosmopolite, la proximité du Vieux-Port fut une constante invitation au voyage et une réelle source d’inspiration.

Avec l’ouverture du canal de Suez le 18 novembre 1869, la Méditerranée se positionnait comme trait d’union entre Orient et Occident, rôle qu’elle avait tenu jusqu’au XVIème siècle. Marseille pouvait porter alors son titre de « Porte de l’Orient ».

L’ambiance artistique quotidienne riche de fantaisie de sa famille artisan d’art, a favorisé l’éclosion de sa vocation, sa curiosité, sa motivation pour le travail bien fait, ses gouts éclectiques, son sens de l’humour, son intérêt pour l’histoire et l’archéologie, mais aussi la patience et l’humilité.

Formé à l’école des Beaux-arts de Marseille et au sein de plusieurs ateliers, l’influence de ses professeurs mêlée de celle de la proximité du port à une connaissance indéniable de la navigation l’amène naturellement à se tourner vers le genre de la marine.

Vers une modernité tempérée

Sa période parisienne apparaît comme le moment du basculement de l’artiste dans la modernité, à l’approche de l’Art nouveau. La découverte du Louvre, ses visites de galeries avant-gardistes, magasins de chinoiseries et de japonaiseries très en vogue, ont marqué ses recherches en matière picturale. Motivé par des expériences vécues et des connaissances acquises à Paris et à Gênes, de retour à Marseille en 1890, Dellepiane produit en abondance tant sur la pierre lithographique que sur la toile, des scènes de genre, portraits de groupe, vues du port de Marseille et paysages provençaux.

D’abord de facture académique, la peinture de Dellepiane ne cesse d’évoluer. Il ne s’agit pas particulièrement d’une évolution chronologique, linéaire et bien établie, mais plutôt du résultat d’expériences, qui lui permettent d’intégrer à son œuvre, au gré de ses inspirations, des techniques qui sont dans l’air du temps et qu’il s’approprie sans difficulté.

Avec son ami Alfred Casile, il peint sur le motif, à la suite des peintres de l’Ecole de Marseille formés par Loubon. Mais il se distingue très vite d’eux par son éclectisme, la boulimie des sources qui le retiennent, la diversité des courants qui traversent son œuvre. Le peintre se laisse par exemple séduire par le rendu pointilliste, qu’il adapte dans une touche vibrante qui confère à ses compositions une sorte de flou accentuant la mise à distance du sujet.

Influencé par le développement du japonisme, de la naissance et de l’épanouissement de l’Art Nouveau puis de l’Art Déco, il a mêlé ces vocabulaires artistiques avec audace.
Il leur emprunte une interprétation originale de la mise en page et du cadrage, qu’il mettra notamment en œuvre dans les nombreux projets publicitaires dont il est chargé, après son éclatante réalisation pour les fêtes commémoratives du 25ème centenaire de la fondation de Marseille, dont l’affiche incarnant le mythe de Gyptis et Protis, abondamment placardée sur les murs de la ville, marque pour plusieurs générations la mémoire des marseillais.

Dellepiane sera par la suite chargé de réaliser les affiches pour les Expositions coloniales de 1906 et 1922, de promouvoir les liaisons des compagnies maritimes au départ de Marseille, la ligne de chemin de fer PLM, les syndicats d’initiative naissants…

Ateliers d’art plastique

Dans le cadre de l’exposition David Dellepiane – Arts & Modernité, le Musée Regards de Provence propose des ateliers d’art plastique intergénérationnels (enfants accompagnés et adultes seuls), animés par la plasticienne, diplômée des Beaux-Arts, Frederika von Maltzahn.
Œuvre protéiforme : pointillisme, affiches, paysages rupestres, vues du littoral, santons…
Ces ateliers permettent de s’imprégner de l’univers de Dellepiane – sincère aventurier de l’art et créateur audacieux et sensible d’images.

Concentrés sur le ressenti, les participants découvrent les œuvres de Dellepiane d’un nouvel œil et dans tous leurs détails

Mercredi 14 décembre (Crayons aquarelles) Calendrier Marseillais 2017 • Enfants et Adultes.
Samedi 17 décembre (Pastels gras) Avec les chèvres • Enfants et Adultes
Mercredi 21 décembre (Pastels gras) Les santons de Provence • Enfants et Adultes.
Mercredi 18 janvier (Crayons aquarelles) Déployer les ailes • Adultes.
Mercredi 8 février (Crayons Aquarelles) Sur la Corniche • Adultes et Enfants
Mercredi 8 mars (Crayons Aquarelles) Un air de printemps • Adultes et Enfants

Frais de participation : 8 € (7 à 12 ans) / 12 € (à partir de 13 ans) comprenant droit d’entrée aux expositions et fournitures gratuites. Inscription obligatoire sur : info@museeregardsdeprovence.com ou au 04 96 17 40 40

Pour aller plus loin

Musée Regards de Provence
Lieu culturel

Musée Regards de Provence

Marseille

Le Musée Regards de Provence, abrité dans l'ancienne station sanitaire maritime construite par Fernand Pouillon en 1948 et labélisée Patrimoine du XXe siècle, met à l'honneur ses collections de peintures, sculptures, photographies et dessins liés à Marseille, la Provence, et la Méditerranée, du XVIIIe siècle à nos jours. Il révèle également tout au long de l'année des expositions temporaires d'art moderne et contemporain. Le musée offre une vue panoramique sur le port de la Joliette, le fort Saint Jean, le Mucem et la Villa Méditerranée. Il abrite également la librairie Regards de Provence et le restaurant Regards Café. Visite commentée gratuite,hors groupes sur réservation : samedi à 10h30 (de 6 à 25 personnes maximum). Visites commentées pour les groupes sur réservation : du lundi au samedi : tarif d'entrée + 6 EUR par personne (6 à 25 pers. maximum). Visites commentées hors groupes sur réservation: mardi et samedi à 15h, tarif d'entrée + 6 EUR par personne (6 à 25 personnes maximum). Clôture des inscriptions la veille avant 18h.

Citybreak culturel au centre de Marseille
CIRCUIT

Citybreak culturel au centre de Marseille

Du MuCEM à la Friche en passant par le musée regards de Provence et le MAC, un circuit culturel sur mesure. Laissez-vous guider.

Marseille

Marseille

Organisez votre city break dans la Cité Phocéenne ! Toutes les bonnes adresses pour se loger, bien manger et faire du shopping à Marseille. Bon séjour !

Autres articles

La gazette décalée de Wipplay aux Rencontres d'Arles

La gazette décalée de Wipplay aux Rencontres d'Arles

Le Journal du Arles est arrivé, édition très spéciale !

Le Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence lance #LASCÈNENUMÉRIQUE

Le Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence lance #LASCÈNENUMÉRIQUE

Du 06 au 15 juillet 2020

L’édition 2020 du Festival d’art Lyrique d’Aix se passe sur #LASCÈNENUMÉRIQUE

    La Belle & Toile de la Friche est de retour

    La Belle & Toile de la Friche est de retour

    Et si on se faisait une toile à la belle étoile ?

    Quoi de mieux de regarder un film à la belle étoile ? Bonne nouvelle le cinéma en plein air de le Friche Belle de mai reprend tous les dimanches de l'été à partir du 5 juillet 2020.

    Les Escales du Cargo et Les SUDS, à ARLES s'associent pour un concert unique "Protest songs"

    Les Escales du Cargo et Les SUDS, à ARLES s'associent pour un concert unique "Protest songs"

    Date unique en France !

    Les chanteuses L, Jeanne Added, Camélia Jordana, et Sandra Nkaké envahissent le Théâtre Antique d'Arles, le mercredi 8 juillet 2020 pour chanter et raconter des histoires de luttes contre l'oppression, la discrimination et la ségrégation.

    Le musée inconnu ou La boîte de Pandore

    Le musée inconnu ou La boîte de Pandore

    du 15 février au 31 mai 2020

    Le musée Réattu propose en 2020 une nouvelle présentation de ses collections permanentes sous la forme de cabinets de curiosités qui révèlent des pans parfois méconnus de l'histoire d'Arles.

    Arles Eté 2020, les galeries photo font leur festival

    Arles Eté 2020, les galeries photo font leur festival

    Du 26 juin au 5 septembre

    Pour nous consoler de l'absence des Rencontres d'Arles, 60 galeries photographiques s'unissent pour proposer un festival hors normes.

      Ce qui vous attend pour la réouverture du Mucem

      Ce qui vous attend pour la réouverture du Mucem

      Lundi 29 juin !

      Lundi 29 juin 2020, à l'occasion de sa réouverture au public, le Mucem vous donne RDV pour un live exclusif

        Marseille Jazz des cinq continents vous donne rendez-vous tout l'été

        Marseille Jazz des cinq continents vous donne rendez-vous tout l'été

        Ça va groover cet été

        Marseille Jazz des cinq continents s'invite à la Villa Gaby, à l'Alhambra et au Mucem cet été

        Friche Belle-de-Mai, une réouverture progressive

        Friche Belle-de-Mai, une réouverture progressive

        Le retour du lieu alternatif à Marseille

        La Friche de la Belle-de-Mai à Marseille réouvre progressivement. Découvrez le calendrie

          Le Festival international de Cinéma Marseille aura lieu en juillet

          Le Festival international de Cinéma Marseille aura lieu en juillet

          Le FIDMarseille ouvrira la saison estivale des festivals de cinéma

          Fin juillet 2020, le festival FIDMarseille projettera une sélection de films dans les salles marseillaises

          Les Théâtres : la nouvelle saison est en ligne

          Les Théâtres : la nouvelle saison est en ligne

          Abonnements dès le 12 juin

          D'Aix-en-Provence à Marseille, retrouvez le plaisir du spectacle avec la nouvelle programmation de Les Théâtres

          La transhumance inscrite à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel

          La transhumance inscrite à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel

          Une tradition reconnue

          Mardi 2 juin, le Comité du patrimoine ethnologique et immatériel a validé l’inscription de la transhumance à l'Inventaire national du patrimoine culturel immatériel.