Chroniques des imaginaires numériques

du 8 novembre au 15 décembre 2018

Publié le 12 novembre 2018 Mis à jour le 22 novembre 2018

Pendant plus d'un mois, Chroniques, biennale des imaginaires numériques, s’installe à Aix-en-Provence et Marseille. Événement international dédié à la création contemporaine à l’ère numérique, Chroniques invite connaisseurs, curieux ou néophytes à explorer les voies de la Lévitation, thématique de cette première édition.

Au programme, un parcours d’exposition composé d’oeuvres d’artistes dans plus de dix lieux emblématiques de la métropole : La Friche Belle de Mai, Le FRAC PACA, le 3 bis f, la Galerie des Grands -Bains Douches, le Pavillon Noir, thecamp, la Chapelle de la Visitation, le Gallifet Art Center, le Lieu 9 et dans l’espace public. Et des rendez-vous évènementiels ponctueront cette ambitieuse programmation.

L'invité d’honneur, le Québec, sera particulièrement mis en lumière. Dans le cadre des deux journées de rencontres professionnelles à thecamp, campus d’innovation basé à Aix-en-Provence. Dans ce cadre de la Biennale Elektra, s'ouvrira le Marché International des Arts Numériques avec la présence d’artistes, producteurs, commissaires et institutions. Ces rencontres professionnelles traiteront de la ville créative.

Ief Spincemaille

J-B. Lallemant & R. Louvet © N.Ammirati

Les expositions à Aix-en-Provence

Paysages inversés

Que devient le paysage quand on marche sur la tête? Quand nous défions l’attraction terrestre, quand le ciel devient sol. Quand nous remplaçons notre Atlas porteur de ciel par des machines. Marcher sur la tête permet aussi d’inverser les valeurs et tel un fou du roi d’ouvrir un espace critique, une porte ouverte à la révolution. Promeneurs du ciel, visitons ces paysages inversés.

Ief Spincemaille (BE) - Virtual Ground
Cet artefact totalement no tech joue avec notre perception de la réalité. Constitué de deux poignets et miroirs, il inverse notre vision du ciel et du sol, joue avec nos sensations. Paysage inversé, sens déboussolé, c’est un moment ludique et autonome pour tous les courageux testeurs.

Jean-Benoit Lallemant & Richard Louvet (FR) - DDOS Distributed Denial of Service attack
DDOS est une barricade constituée de pavés photographiques. L’installation se focalise sur une place publique chargée d’un passé révolutionnaire. Ces pavés de papier sont recouverts des vues que propose Google Street View pour la place en question. Chacun se focalise sur une texture : ciel, revêtement, habitation, véhicule, végétation, badauds… Spontanée et désorganisée, la barricade est formée de morceaux urbains, rempart des insurrections populaires symbolisant la lutte contre l’autorité des pouvoirs en place.

Émilie Brout & Maxime Marion © N.Ammirati

Hugo Deverchère © N.Ammirati

Émilie Brout & Maxime Marion (FR) - Push The Sky Away
Opérant une sorte d’inversion absurde, deux drones portent le ciel dans lequel ils sont habituellement présents. Ils sont dès lors réduits à un simple système d’accrochage. Ils ne perdent pas leur charge symbolique pour autant et reste synonyme de surveillance et de guerre. Ce sentiment de menace qu’ils véhiculent est temporisé par leur inhabituelle immobilité et leur présence en intérieur, inoffensifs supports d’un ciel domestique.

Florian Schönerstedt (FR) - Révolution au m2
Tout commence par un raisonnement par l’absurde : si le pavé est le symbole de la révolution, alors en prenant un mètre carré de pavés nous pouvons quantifier et expérimenter la révolution. Partant du postulat que le pavé incarne la révolution entre le moment où il quitte la main du lanceur et celui où il n’a pas encore atterri, c’est cet instant suspendu que l’installation essaie de domestiquer. Jouant sur le double sens du mot « révolution », les lois de la gravitation newtonienne sont mises à contribution dans un espace virtuel.

Hugo Deverchère (FR) - Delusion
Delusion permet d’assister à la reconstitution d’un phénomène naturel : une tornade, mais à échelle réduite, comme désamorcée. Le choix des composantes matérielles - et leur assemblage - a pour seule finalité l’élaboration d’une sculpture mobile et immatérielle, dont la forme ne cesse de se faire et de se défaire sous nos yeux. Ainsi, tout en étant domestiquée, la catastrophe naturelle est aussi, par le choix des matériaux et la forme que prend l’oeuvre, magnifiée dans sa représentation. Forme hybride entre le dispositif de laboratoire et la stèle, Delusion cristallise la part funeste et chimérique du rêve prométhéen de maîtriser et s’approprier les éléments.

Gallifet Art Center
52 rue Cardinale - 13100 Aix-en-Pce
10.11.18 — 09.12.18 / Mercredi > Samedi 14:00 — 18:00 / Tarifs : 6€/4€

Yoann Ximenes

Christophe Monchalin

Maxime Damecour

Expériences en suspension

Des tentatives de s’extraire de la gravité terrestre, aux poésies cosmiques, découvrez un ensemble d’expériences artistiques, en suspension.

Christophe Monchalin (FR) - Muted
Deux fillettes, Sé et Li, placées en centre d’accueil, se lient. Mais un jour Sé doit quitter le centre. Une vingtaine d’années plus tard, lorsque Sé soutient sa thèse en sciences physiques, son passé remonte violemment....Muted est une installation de réalité virtuelle qui nous fait chuter dans les souvenirs de Sé. Nous la vivrons comme en apesanteur dans son passé, au milieu des ramifications de sa mémoire.

Maxime Damecour (FR) - Temps!Réel
Cette plateforme cinétique permet d’animer différents matériaux élastiques et d’appliquer des effets en temps réel. Les sculptures se forment à partir de câbles minces ou de maillages en plastique, pilotés par des logiciels et du matériel conçus par l’artiste. Le résultat est une matière en mouvement qui crée un flou très net avec la réalité.

Yoann Ximenes (FR) - La Symphonie des vagabonds
Contrairement à l’idée qui prend forme dans notre esprit il ne s’agira pas de proposer une interprétation sonore de celui qui mène une vie nomade. La symphonie fait écho à l’étymologie d’un mot grec ancien ; ‘‘planètes‘‘ qui signifiait alors "errant, vagabond" pour désigner ces astres insaisissables qui voguent dans le ciel, à l’inverse des étoiles. Constituée de huit pellicules d’eau vibrant aux rythmes de chacune des planètes du système solaire, l’oeuvre propose d’écouter et d’observer une symphonie délicate de ces vibrations grâce à la cymatique.

Le lieu 9
300 Av. G. Verdi - 13100 Aix-en-Pce
10.11.18 — 09.12.18 / Lundi > Samedi 08:30 — 18:00 / Gratuit

Daniel Iregui © N.Ammirati

Daniel Iregui © N.Ammirati

Control No Control

Daniel Iregui (FR)

Tout comme le monolithe de Kubrick, cette pièce est constituée de LEDS proposant des formes géométriques en mouvement. Le public est invité à toucher le monolithe, doué d’un grand pouvoir d’attraction visuelle. Les motifs réagissent en configurant leurs propriétés sonores et visuelles permettant aux visiteurs de créer de nouveaux modèles. Alors qu’ils explorent les différents gestes et s’interrogent sur la manière dont la sculpture réagit, on se demande qui contrôle qui.

Aix les Allées
95 Av. G. Verdi - 13100 Aix-en-Pce
30.11.18 — 06.01.19 / Tous les jours En extérieur

Guillaume Cousin © N.Ammirati

Guillaume Cousin © N.Ammirati

Le silence des particules

Guillaume Cousin (FR)

Une déflagration expulse une boule de fumée étirant une traîne derrière elle, l’intérieur se vide laissant apparaître l’anneau net et défini. Il voyage lentement, ralentit, s’affine et vacille, puis se rompt et se dissipe subitement. Ce vortex semble vivant, sa matière et ses mouvements nous sont normalement invisibles et pourtant tellement familiers. Nous nous sommes fabriqués un monde tangible, fondé sur nos perceptions handicapées et incomplètes : sans doute fallait-il réduire une équation trop difficile, retirer des inconnus aux problèmes.

Chapelle de la visitation
20 Rue Mignet 13100 - 13100 Aix-en-Pce
10.11.18 — 09.12.18 / Mercredi > Samedi 14:00 — 19:00 / gratuit

Hugo Deverchère

Hugo Deverchère

The crystal & the blind (part2)

Hugo Deverchère (FR)

Non satisfaits d’avoir déjà l’emprise sur notre terre, nos rêves de colonisation s’étendent à l’espace. Hugo Deverchère propose une exploration à la croisée des grands récits de l’aventure spatiale et de la science-fiction.

The Crystal & the Blind est un projet d’installation générative. Il est question de déployer une expérience à la fois spatiale et temporelle où la remontée vers le passé engage une transformation du présent. A travers ce dispositif auto-réflexif, l’observation scientifique permet de ré-agencer l’histoire et l’imaginaire convoqué par la science pour en extrapoler un nouveau récit, dans une logique d’archéologie prospective.

Là-bas, les archives d’un centre de recherche spatial américain, mêlées à de grands récits d’anticipation, ont été réunies et composent désormais la mémoire et l’imaginaire d’une intelligence artificielle. Personnage absent mais pourtant omniprésent, créateur et narrateur d’une histoire rendue tangible à travers des formes constitutives d’un ensemble vivant, ses humeurs et évolutions sont influencées par l’étude des constantes vitales d’un écosystème développé par la NASA.

Ici, les fragments de ce récit fictif et les indices d’un nouveau monde s’infiltrent et colonisent l’espace pour recouvrir peu à peu le lieu et ses abords d’une réalité nouvelle.

3 bis f
109 Av. du Petit Barthélémy - 13100 Aix-en-Pce
10.10.18 — 09.12.18
Lundi > Vendredi 13:00 — 17:00 / gratuit

David Spriggs © N.Ammirati

Félicie d’Estienne d’Orves & Eliane Radigue © N.Ammirati

David Spriggs © N.Ammirati

À Marseille

Supervisions

Une fois le rêve d’envol accompli, notre regard avant tourné vers le ciel se retrouve surplombant. Nous couvrons notre ciel d’yeux machines, des satellites aux drones, collectant, cartographiant nos espaces. De la surveillance militaire aux retombées en bombes, nous avons développé notre supervision.

Dans notre soif d’infini, le ciel n’achève pas notre envie d’envol. Le regard tourné vers les astres, nous étendons notre vision à l’échelle des années lumières. Des yeux déportés dépassant la longévité humaine, pour une supervision inter-planétaire.

David Spriggs (CA) - Vision
A priori il s’agit d’une oeuvre multimédia, cependant si l’on s’approche on remarque que ce sont des plaques de verre imprimées suspendues et non une projection. A la fois implosion et explosion en fonction de notre propre perception, Vision donne le sentiment d’observer une forme en devenir tout en s’effondrant. Une dualité paradoxale laissant l’impression d’assister à un événement monumentale et mystique. Big Bang ? Mort d’une étoile ?

Félicie d’Estienne d’Orves & Eliane Radigue (FR)
Le travail de Félicie d’Estienne d’Orves allie la lumière, la sculpture et les nouvelles technologies. Ses recherches portent sur la vision, ses processus et son conditionnement. Ses installations immersives utilisent une approche phénoménologique de la réalité, elles soulignent la perception du temps comme un continuum. Depuis 2014, les recherches de l’artiste ont porté sur l’espace en relation avec l’astrophysique et sur l’étude des cycles de lumière naturelle.

Moussa Sarr © N.Ammirati

Iocose © N.Ammirati

Moussa Sarr (FR) - Rising Carpet
Dans cette installation multimédia que Moussa Sarr aime qualifier de sculpture multimédia, l’artiste réactive la figure mythique du tapis volant en y intégrant une vision technologique et disruptive. Ici se confrontent orient et occident, magie issue de la culture perse et objets de guerre.

Pavitra Wickramasinghe (CA) - Take Hold Lightly, Let Go Lightly
Installation composée d’avions en papier, suspendus au plafond et en mouvement, perforés d’un découpage qui rappelle des
motifs de papier peint. Ils sont illuminés par des faisceaux lumineux projetant ainsi leurs ombrages dans l’espace. Oeuvre féérique par excellence, elle fait également allusion aux premières tentatives d’envol et à l’aéronautique.

Iocose (DE, UK, IT) - In Times of Peace, Drone Memorial
Cette sculpture en aluminium est le premier mémorial dédié aux technologies de guerre qui ont échoué lors d’opérations militaires. Dotée d’un GPS qui enregistre les coordonnées de l’espace d’exposition, le mémorial est identifiable par les autres drones pour ainsi pleurer les drones tombés. La sculpture reproduit quant à elle la forme du modèle Predator, développé par General Atomics, l’un des principaux véhicules aériens sans pilote déployés par l’US Air Force et la CIA.

Clement Valla © N.Ammirati

Quadrature

Quadrature (DE) - Satelliten
Installation robotique qui révèle l’énorme quantité de satellites et de débris spatiaux en orbite autour de la Terre. L’oeuvre connectée détecte en temps réel la trajectoire des satellites et oblitère simultanément la partie de la carte au dessus de laquelle ils sont en orbite. Au fil de leurs passages, la carte devient peu à peu illisible, noircie par l’oeil des satellites.

Clement Valla (USA) - Universal Texture
Dans cette série d’impressions, Clement Valla cherche à préserver les failles techniques que Google tente de rectifier pour donner de la terre une image « cohérente », lisse, nettoyée des aspérités et des contradictions produites par la multiplicité des sources de données incompatibles entre elles.

Jean-Benoit Lallemant (FR)- Trackpad
Trackpad est réalisée à partir de toiles de lin brut tendues sur châssis, derrière lesquelles un mécanisme reporte les points d’impact d’une guerre télécommandée : la déformation ciblée de la toile montre les frappes aériennes des drones américains au Wasiristan et au Yémen. A l’aune de la guerre chirurgicale, la peinture d’histoire révise sa technique et son mode d’apparition : le pinceau s’y abstient, aucune image ne demeure à sa surface tandis que derrière elle se produit un événement fugace et monstrueux – qui dénature la bidimensionnalité du tableau – et ne laisse aucune trace.

Gino de Dominicis (IT) - Tentativo di Volo
Courte vidéo datée des années 70, oeuvre à la fois légère et historique, elle incarne le rêve éternel de pouvoir voler. Désir profond presque organique autant qu’utopie consciente, l’artiste pratique et s’entraîne dans l’espoir d’atteindre son but. La démarche est pleine de bon sens et surtout d’ironie : “Parce que je suis capable de nager, j’ai décidé d’apprendre à voler” se justifie t-il.

Nicolas Maigret

Victoire Thierrée

Rajwa Tohmé (LBN)
À travers différentes techniques, Rajwa Tohmé s’attache à créer des images « non reproductibles » ou qui ne peuvent être produites qu’une seule fois. Elle enregistre l’instantané invisible du vécu des migrants dans ses cartographies d’errance à Calais (Lignes de fuite), elle produit des livres d’artiste uniques, elle crée des films d’animation en dessinant sur l’eau. Son travail intègre et révèle les accidents inhérents à un processus de création spontané.

Nicolas Maigret (FR) - War Zone
En utilisant les images et données de Google Earth, l’artiste a reconstitué minutieusement les trajectoires de trois missiles utilisés lors de récents conflits. Cette installation recroise les fondements théoriques et historiques de la cybernétique et rappelle que les technologies utilisées aujourd’hui ont toutes des origines militaires. Surgit également la question de la distanciation: l’utilisation de ces missiles, pilotés à des milliers de kilomètres, ne fait-elle pas perdre à l’opérateur le sens de la réalité du conflit ?

Victoire Thierrée (FR) - Birds Of Prey
Depuis 1980, des faucons et des aigles sont dressés par les militaires de bases aéronautiques pour chasser les autres oiseaux et éviter des collisions fatales avec les avions de guerre. Le nom de cette vidéo a un double sens, puisqu’il désigne autant “oiseaux de proies” que les ‘‘drones de combat’’. Cette vidéo illustre notre dépendance à la nature, le no-tech face à l’hyper-technologisation des conflits.

Zilvinas Kempinas

Alain Josseau © N.Ammirati

Alain Josseau (FR) - Automatique War
L’oeuvre est composée de 3 « zones ». L’une consiste en plusieurs maquettes en mouvement représentant des villes et des paysages sur lesquelles sont projetées des vidéo de bombardements. La deuxième zone diffuse les images de ces maquettes bombardées. La troisième intègre quant à elle ces images dans un faux journal télévisé. Cette installation de science fiction traite de la robotisation généralisée et la mise en image de nos guerres contemporaines.

Zilvinas Kempinas (LIT)- Airborne
Dans cette installation, l’artiste lituanien utilise des ventilateurs industriels dont le souffle fait flotter plusieurs boucles de bandes magnétiques ondulant dans l’espace et dessinant des formes aléatoires. La bandevidéo est ici détournée de son usage habituel, elle est utilisée comme une matière sculptée dont toutes les propriétés physiques sont révélées : légèreté, mobilité et transparence

Hugo Deverchère (FR) - Cosmorama
Tourné dans un désert où la Nasa a récemment testé ses véhicules martiens, ou dans une forêt qui témoigne de l’état de notre continent il y a 50 millions d’années, Cosmorama est un film qui invite à observer le monde tel qu’il ne nous apparaît pas. Tournée à l’aide d’un procédé d’imagerie infrarouge qu’utilise les astronomes pour observer des objets du « ciel profond » Hugo Deverchère crée les conditions d’une expérience sensible et collective de la désorientation, du bouleversement des échelles spatiales et temporelles..

Cinzia C. (CA) - HMPITSS
La pièce est composée de huit écrans réfléchissants sur lesquels sont projetés quatre ensembles thématiques de symboles visuels en évolution, inspirés par les critères utilisés pour définir les planètes : densité, vitesse de rotation, inclinaison, masse. L’installation explore ainsi le concept de classification et le désir de contrôle qui s’y rattache. Créer des noms, des définitions, des codes, des systèmes, a toujours été inhérent à l’espèce humaine pour créer des liens et se souvenir. Cette oeuvre emmène le spectateur dans un voyage céleste condensé et hypnotique, troublant et profondément apaisant.

Friche la Belle de Mai
41 rue Jobin - 13003 Marseille
09.11.18 — 16.12.18 / Mercredi > Vendredi 14:00 — 19:00 / Samedi > Dimanche 13:00 — 19:00 / Tarifs : 5€/3€

Submergence - installation de Squidsoup

Stratum - Installation de Chevalvert

Expériences en suspension

Dans le cadre de Noël à Marseille, la biennale Chroniques proposent trois nouvelles expériences en suspension dans l’espace public en plein cœur du centre-ville de Marseille.

Expérience en suspension #5 - Lumiphone - Installation numérique de Tom&lien Dekyvere. Sur la façade de l’Opéra, la composition en rhizomes lumineux varie au gré du son capté sur la place. Du 30 nov jusqu’au 6 janvier - Opéra de Marseille

Expérience en suspension #6 - Stratum - Installation de Chevalvert. Installation interactive où un univers lumineux se crée et change de forme, sur fond sonore, au rythme des mouvements de mains des passants. Du 30 nov jusqu’au 2 décembre - Sous l’ombrière du Vieux-Port

Expérience en suspension #7 - Submergence - installation de Squidsoup - Démabulation dans un océan de lumière LED, une installation numérique immersive. Du 29 dec au 2 jan. Sous l’ombrière du Vieux-Port.

Arash Nassiri

Mathilde Lavenne

Mondes parallèles

Arash Nassiri (FR) - Darwin Darwah
Jouant sur la parenté phonique entre "darwinisme" et "darwah", une expression populaire signifiant « bordel » en arabe, cette vidéo entend questionner notre savoir et nos croyances quant à l’origine et la trajectoire temporelle des civilisations. Dans ce but, l’oeuvre revient sur les narrations complotistes diffusées sur Internet qu’évoquent ici un narrateur entouré d’artefacts issus des musées de Paris.

Mathilde Lavenne (FR) - Tropics
Au XIXème siècle, une communauté française s’installe à Jicaltepec, près de Veracruz (MEX). Ces familles, fermiers pour la plupart, constituent de grandes exploitations agricoles au fil des générations. Prenant la forme d’une expédition archéologique en 3D, TROPICS dessine une orbite autour de ces territoires, depuis lesquels nous parviennent des voix exprimant leurs histoires secrètes et leurs relations avec les fantômes du passé. Cette conception du monde confrontée à une technologie avancée fait paradoxalement émerger une matière visuelle qui prend la forme de constellations d’informations rappelant ainsi un lien au cosmos.

FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur
20 bd de Dunkerque - 13002 Marseille
08.11.18 — 06.01.19 / Mardi > Samedi 11:00 — 18:00 / Dimanche 14:00 — 18:00 / 1 vendredi par mois Nocturne 18:00 — 21:00
Tarifs : 5€/2€

Elio Libaude

Michela Pelusio

Week end de claôture

Samedi 15 décembre

Pour clore 6 semaines de biennale rythmées par des expositions, rencontres professionnelles, performances, workshops et ateliers, Chroniques referme ses portes le 15 décembre 2018 à la Friche la Belle de Mai. Une soirée de clôture placée sous le signe de la musique électroniques où performances, concerts et live seront proposés par une dizaine d’artistes locaux et internationaux. L’occasion de faire place aux rencontres, aux expérimentations, aux croisements d’influences et découvrir le temps d’une soirée, un instantané de l’avant garde de la scène électronique contemporaine.

Elio Libaude (FR) - Coccolithes
Lauréat de l'appel à projet Émergences, l’artiste marseillais Elio Libaude présente une performance sonore qui invite à s’imerger dans la vie de nano-planctons lévitant, comme en apesanteur, au gré des courants avant de mourir pour donner naissance à d’immenses falaises statiques.
18:00 — 19:00 gratuit

Michela Pelusio (IT) - Spacetime Helix
SpaceTime Helix a été créée par Michela Pelusio à partir d’un instrument photoacoustique. Sous l’impulsion d’un mouvement rotatif, des sons, de la lumière et des gestes de l’artiste, l’objet vertical s’anime, puis se transforme en une sculpture cinétique géante et translucide, en perpétuelle métamorphose. Semblant sortir d’une autre dimension, des vagues géantes et hypnotiques, presque immatérielles, ondoient et s’élèvent en d’incessantes inflexions lumineuses. Inspirée par la physique quantique et la notion d’infini, SpaceTime Helix altère notre perception de l’espace, du temps et de la matière.
19:00 — 19:30 / 22:30 — 23:00 / Tarifs : 4/6€ / Pass soirée : 25 €

Lucretia Dalt

Sleeparchives Live

Maya Dunietz (IS) & Mic&Rob (FR) Lucretia Dalt (CO)
Maya Dunietz (piano préparé) est musicienne, compositrice, performeuse et artiste sonore. Elle interroge les interconnexions entre musique, art visuel, performance, et philosophie. Mic&rob (peaux, bois, métaux, dispositif électronique) sont musiciens, compositeurs, improvisateurs et deejays. Pour le festival Reevox-NH, ils s’uniront sur scène lors du concert «The Recycling», assemblage de moments improvisés et organisés d’où surgiront ébullitions rythmiques, oasis psychotronique et ivresse des sommets.
Sound-artist sud-américaine, Lucretia Dalt propose un univers où cohabitent compositions traditionnelles, expérimentations électroniques, effets artisanaux et échantillonnages.
Tarifs : 8/10€ / 20:00 — 21:45

Dopplereffekt Live audiovisuel (USA) Sleeparchives Live (DE) - Randomer (CA)
Pour refermer la soirée, rendez-vous au Cabaret Aléatoire pour une soirée sans concession. Le plateau musical débute avec le duo mythique de Detroit, Dopplereffekt, dont l’univers est d’une profondeur et d’une complexité rares et systématiquement indifférente à l’épreuve du temps. De la techno à la bass music contemporaine en passant par des sonorités 4/4 moins ésotériques, le canadien Randomer fera grimper les BPM avant de faire place à Roger Semsroth aka Sleeparchives. Avec près de 20 ans d’expérience, le producteur berlinois, proposera une plongée dans des atmosphères hypnotiques teintées de textures industrielles.

Friche Belle de Mai
41 rue Jobin 13003 Marseille
18:00 — 04:00

Pour aller plus loin

REEVOX-NH

REEVOX-NH

REEVOX, plateforme dédiée aux arts et musiques électroniques, revient en décembre et change de peau : il fusionne avec le festival "Nuit d'Hiver" et ouvre sa programmation aux musiques improvisées et expérimentales. Il devient REEVOX-NH !
Proposée par le gmem CNCM marseille et imaginée en deux temps forts du 13 au 22 décembre, la programmation du festival REEVOX-NH ouvre le champ des possibles et pousse encore un peu plus les frontières.
Programmation :
Rashad Becker - Fan Site | Peter Brotzmann | Tony Buck | Curva Minore - contemporary sounds | Félicie d'Estienne d'Orves | Lucrecia Dalt | Dopplereffekt | Maya Dunietz | Colin Dunne | Erik Em | Lucien Gaudion | FELIX KUBIN | Elio Libaude | Marseille Labo Band | mic&rob | Jean-Marc Montera | My Cat Is An Alien | Michela Pelusio | Éliane Radigue | Randomer | Sleeparchive

Une journée geek à Arles, ça vous dit?
du 3 octobre au 16 novembre 2018

Une journée geek à Arles, ça vous dit?

On laisse ressortir notre côté geek et on va passer une journée à Arles sur Octobre Numérique, un temps fort de rencontres digitales entre artistes, créatifs, entrepreneurs, techniciens, intellectuels et grand public.

Gamerz 2018 - Festival des Arts Multimédia

Gamerz 2018 - Festival des Arts Multimédia

Le Festival international des Arts Multimédia GAMERZ revient pour sa 14ème édition du 8 novembre au 15 décembre 2018 entre les villes d'Aix-en-Provence et de Marseille. Cette édition à découvrir propose un parcours d'expositions, rythmé par une série de temps forts entre la Fondation Vasarely, l'École Supérieure d'Art et la Galerie des Grands-Bains Douches à Marseille.
Une affiche pleine de surprise mêlant technologie et création contemporaine !


Les événements Gamerz 2018

▶ Exposition - Digitale Défiance à la Fondation Vasarely (Aix-en-Provence).
Avec Julien Clauss, Caroline Delieutraz, Harm van den Dorpel, eRikM, Géraud Soulhiol
Du 9 au 18 novembre - Vernissage le 10 novembre à partir de 13h. Performance - agrégation de porteuses dans l'ultrakurzwellen - Julien Clauss – à partir de 14h.
▶ Exposition / performance sonore - Alambic Sonore - à l'École Supérieure d'Art (Aix-en-Provence).
De Patrice Lubin, Shoï Extrasystole et Vincent Aucagne.
Le 16 novembre - à partir de 14h – 22h.
▶ Exposition monographique de Quentin Destieu à la Galerie des Grands Bains Douches (Marseille).
Du 9 Novembre au 15 Décembre - Vernissage et performances le 8 Novembre à partir de 18h
▶ Atelier participatif à l'École Supérieure d'Art (Aix-en-Provence).
Automedi – David Lepolard en association avec le festival DATBIT.ME (Arles)
Le 23 novembre à partir de 14h.
▶ Cycle de Conférences à l'École Supérieure d'Art (Aix-en-Provence).
L'homme orbital avec les intervenants : France Cadet - Ewen Chardronnet – Julien Clauss - Collette Tron – Jean Cristofol. Une co-production ESAAix, Chroniques : Biennale des imaginaires numériques, Alphabetville, M2F Créations | Lab GAMERZ.
Les 26 et 27 Novembre.
▶ Ateliers à la Bibliothèque Méjanes, Espace Albert Camus (Aix-en-Provence).
Pang-Pang Club avec les intervenants : Robin Moretti et Lola Dubus.
Les 13, 20, 27 novembre et les 4 et 11 décembre - de 17h à 20h.

Agenda

Aix-en-Provence, citybreak culturel

Aix-en-Provence, citybreak culturel

L’atelier de Cézanne servira d’introduction à ce week-end avant de faire le tour des sites les plus emblématiques d’Aix comme le Pavillon Vendôme et le musée des Tapisseries. L’ancien côtoiera le moderne comme la Fondation Vasarely répond aux hôtels somptueux en pierre du quartier Mazarin (Caumont, Granet, de Gallifet) et la flânerie vous amènera place d’Albertas devant sa fontaine. Entre 2 centres d’art, vous pourrez ravir vos yeux et vos papilles à la table de Mickaël Féval, un vrai délice des sens !

Voir
Expositions

Expositions

Art, histoire ou sciences naturelles : découvrez toutes les dates des expositions en Provence.

Voir le guide Expositions
Art contemporain

Art contemporain

Pour ce week-end placé sous le signe de l’art contemporain, commencez par la visite du MAC de Marseille. Ensuite, laissez-vous envoûter par l'ambiance unique de la Friche Belle de Mai. Pour le déjeuner, osez Les Grandes Tables de la Friche et leur cuisine fraîche et créative. Reprenez avec le FRAC avant de rejoindre les Archives Départementales. Pour le 2e jour, direction Aix-en-Provence, la découverte de la Fondation Vasarely vous occupera toute la matinée. À midi, la Pioline réveillera vos papilles, avant de partir pour Arles visiter la Fondation Van Gogh, bijou d’art elle-aussi.

Voir
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Jean-Pierre Moulères, albums de famille sur la Canebière #8

Jean-Pierre Moulères, albums de famille sur la Canebière #8

Série Photographe

Jean-Pierre Moulères est l’initiateur du projet “En descendant La Canebière” qui a permis de collecter 800 photos auprès des Marseillais constituant un fonds photographique inédit qui raconte les petites et la grande histoires de la Canebière entre les années 30 et 60.

Patrick Bosso, sans accent mais avec talent

Patrick Bosso, sans accent mais avec talent

du 20 au 22 décembre au Théâtre du Gymnase

Acteur, comédien, humoriste, Patrick Bosso jongle avec ses multiples casquettes depuis plus de 20 ans. Marseillais de naissance et fier de l’être, il a fait de ses origines une inépuisable source d’inspiration dont il se sert, encore aujourd’hui, pour alimenter son dernier spectacle “Sans accent”. Rencontre avec ce Marseillais dont la popularité a dépassé les frontières de la Provence.

Le Marius et Fanny de Vladimir Cosma

Le Marius et Fanny de Vladimir Cosma

Les 20 & 21 décembre 2018

À l’affiche des fêtes de fin d’année, un événement unique : l'Opéra Jazz d’après « Marius et Fanny » l’oeuvre de Marcel Pagnol de Vladimir Cosma. Un big Band de 20 musiciens, un groupe vocal très swing, des solistes prestigieux et un comédien chanteur, tous rassemblés sous la baguette d’un fabuleux compositeur…la promesse d'un grand spectacle musical !

Drôles de Noëls féériques à Arles

Drôles de Noëls féériques à Arles

du 21 au 24 décembre 2018

Quatre jours de festival et un rendez-vous familial, original et populaire unique où la magie et l'humour se mélangent harmonieusement pour offrir aux visiteurs des moments festifs avant le grand soir du réveillon. Plus de 90 rendez-vous gratuits avec 19 compagnies professionnelles.

L'Art et la manière des grands maîtres du XVIIIe

L'Art et la manière des grands maîtres du XVIIIe

du 23 novembre 2018 au 24 février 2019

L’Art et la Manière, dessins français du XVIIIe siècle est une présentation inédite organisée par le musée des Beaux-Arts de la Ville de Marseille, de plus de 150 dessins des grands maîtres du XVIIIe siècle français, conservés dans ses collections et celles du musée Grobet-Labadié.

L'armée de Rome, la puissance et la gloire

L'armée de Rome, la puissance et la gloire

du 15 décembre 2018 au 22 avril 2019

L'expansion de Rome n'aurait jamais pu être aussi forte, sur un temps aussi long et sur un territoire aussi vaste sans la puissance et le professionnalisme de son armée. L'exposition du Musée départemental Arles antique présente l'organisation, la technicité et la puissance de l'un des piliers fondamentaux de la civilisation romaine.

Laterna Magica s'éparpille aux quatre coins de Marseille

Laterna Magica s'éparpille aux quatre coins de Marseille

du 7 au 16 décembre 2018

Une vingtaine de lieux complices accueillent expositions, projections, spectacles, rencontres et ateliers. Ouvrez l'oeil, de la Plaine à Sormiou, de Belsunce à Aix-en-Provence, il se passe tout un tas de choses, petites ou grandes !

Le TOP des Tops

Le TOP des Tops

DÉCEMBRE 2018

Découvrez chaque mois notre sélection de petits concerts, de pièces de théâtre, de fêtes traditionnelles, de spectacles de danse ou pour enfants et de petites expos à ne pas rater. Nos coups de coeur, nos incontournables, nos pépites et des idées de soirées originales.

Top des petites Expos

Top des petites Expos

DÉCEMBRE 2018

Découvrez en avril notre sélection de petites expos à ne pas rater. Nos coups de cœur, nos incontournables, nos pépites, de petites surfaces ou des lieux insolites.

Top des spectacles de Danse

Top des spectacles de Danse

DÉCEMBRE 2018

Découvrez chaque mois notre sélection de spectacles de danse à ne pas rater. Nos coups de coeur, nos incontournables et des idées de soirées originales.

Top des pièces de Théâtre

Top des pièces de Théâtre

DÉCEMBRE 2018

Découvrez chaque mois notre sélection de pièces de théâtre, de spectacles dans des lieux insolites à ne pas rater. Nos coups de coeur, nos incontournables et des idées de soirées originales.

Top des Réveillons du Jour de l'An

Top des Réveillons du Jour de l'An

Où fêter la Saint-Sylvestre en Provence ?

Envie de danser, d'écouter de la bonne musique, de rire et s'amuser ? Parce qu'entre amis c'est mieux, on vous a sélectionnée des événements et les meilleures soirées à ne pas rater pour vous éclater le soir du réveillon du nouvel an. Etes vous prêt(e) à dire adieu à 2018 et "bienvenue 2019"