Conférences « Histoire d’étang et tant d’histoires »

au
Edito Media Carousel
Découvrez l’histoire et l’évolution au fil de siècles de l’étang de Berre et de ses populations lors d’un cycle de conférences animées par Jean-Philippe LAGRUE, archéologue médiéviste et conférencier, de la Division du Patrimoine Culturel Métropolitain.
Programme des conférences :


Jeudi 01 février : « Le Pays de l’Etang pendant l’époque Franque (Ve-IXe siècle) »
Malgré la prise d’Arles en 416 par les Wizigoths, puis les dominations des Ostrogoths (508-536), et des Francs (536-843), la « Romanité » perdure, avec le maintien du commerce international, attesté à Fos. Dans l’arrière-pays et sur les bords de l’étang, l’économie se ruralise, avec la réoccupation des villae et le pullulement de la petite propriété. Les premières salines sont attestées à Lavalduc et Engrenier. En même temps, les oppidas (St-Blaise, Constantine, Ste-Propice à Velaux, St-Michel à Istres…) sont réoccupés. Avec l’avênement des Carolingiens en 741, et jusqu’à la fin du Xème siècle, la Basse Provence connaît le retour des troubles (invasions et peste), avant la Renaissance de l’an Mille.

Jeudi 8 février : Le Pays de l’étang à l’époque féodale (XIe-XIIIème siècles) : châteaux, églises et territoires
Au tournant de l'an 1000, la mise en place des castra (châteaux) par les pouvoirs en place (archevêque d'Arles, familles des Baux, de Fos et autres Porcelets) transforme les pourtours de l'étang de Berre en échiquier politique, donnant naissance à des villages, à l'origine des communes actuelles. Au coeur des préoccupations des détenteurs de pouvoirs et de leurs hommes, se placent en priorité les ressources économiques tirées de l'étang (le sel, la pêche, le commerce) et des territoires, qu'il faut partager et souvent disputer.

Jeudi 7 Mars : « L’automne du Moyen Age sur les bords de l’étang (XIIIe-XVème siècles : paix angevine et temps des malheurs »
Avec l'accession au comté par Charles 1er (1246), la Maison d'Anjou règnant sur la Provence jusqu'en 1480, assure une période de prospérité jusqu'en 1348. L’activité économique florissante (agriculture-échanges commerciaux) permet l’accroissement de la population et des bourgs. Le règne de la reine Jeanne (1343-1382), coïncide avec la tristement célèbre “trilogie des malheurs” (guerres-peste-disettes). Les villages alors se fortifient, tandis que d’autres se dépeuplent, comme Fos, Gignac, ou profitent d’un exode intérieur (Saint-Mitre, Ferrières).

7. Jeudi 18 avril : XVIème siècle : guerres et Renaissance en Principauté de Martigues
Constitués en Vicomté en 1471, puis intégrés au royaume de France en 1481, les bourgs de l’étang se préparent aux projets d’invasion de Charles Quint (1524-1536), et connaissent ensuite les Guerres de religion (1560-96). L’architecture défensive est ainsi en plein essor (Lançon, Miramas, Martigues…). Parallèlement, les campagnes sont régénérées par le génie hydraulique d'Adam Craponne, qui permet la multiplication des moulins et des bastides. Dans les bourgs, l’aristocratie et la bourgeoisie locale élaborent de nouveaux Hostals. Mais les créations artistiques sont rares, et attestées par les retables d'Etienne Peson à Saint-Chamas, de Sainte -Anne à Marignane, ou de Notre-Dame de Caderot à Berre.

jeudi 23 mai : Le XVIIème siècle ou l’Age d’Or du “Pays de Berre”
Au cours du Grand siècle, l'ordre revenu et une conjoncture économique favorable, permettent au Baroque, art de la Contre-Réforme et de la Ville, d'éclore et s’exprimer par des constructions civiles et religieuses de grande qualité, à Martigues, cœur de la Principauté du même nom, mais aussi Marignane avec le château Covet, Saint-Chamas, Salon, Grans,...La peinture est aussi bien représentée, par des maîtres marseillais ou aixois (Michel Serre, Jean Daret) ou des dynasties de peintres (les Blaye), qui travaillent intensément pour les églises paroissiales, de dévotion ou de pénitents. Ce temps de grâce se prolongera jusqu’aux débuts du XVIIIe s, avant que ne surviennent la crise et la tourmente du siècle dit des Lumières.

Jeudi 20 juin : « XVIIIème siècle : misères, "Lumières" et Révolution »
Sur les bords de l’Etang, les débuts du XVIIIème siècle sont marqués par les drames (hiver rigoureux de 1709, peste de 1720-1722), qui affectent l’économie, la démographie et le climat social. Cette époque est aussi marquée par un certain relâchement religieux des fidèles ou des prêtres. Cependant, les églises d’Istres, Lançon, La Fare et Grans sont reconstruites selon un style classique, tandis que le style “Régence” ou Rococo, s'affiche sur les façades des hôtels particuliers de Lançon, Istres et Grans. Dans les campagnes, les Bastides de Ponteau, Lunard et Belval offrent de jolis morceaux d’architecture rustique.
Poi informations
Adresse
Château des Baumes Château des Baumes
48 Boulevard Dethez
13800
Téléphone
04 42 81 76 00

Programme en attente de validation

Découvrez l’histoire et l’évolution au fil de siècles de l’étang de Berre et de ses populations lors d’un cycle de conférences animées par Jean-Philippe LAGRUE, archéologue médiéviste et conférencier, de la Division du Patrimoine Culturel Métropolitain.
Programme des conférences :


Jeudi 01 février : « Le Pays de l’Etang pendant l’époque Franque (Ve-IXe siècle) »
Malgré la prise d’Arles en 416 par les Wizigoths, puis les dominations des Ostrogoths (508-536), et des Francs (536-843), la « Romanité » perdure, avec le maintien du commerce international, attesté à Fos. Dans l’arrière-pays et sur les bords de l’étang, l’économie se ruralise, avec la réoccupation des villae et le pullulement de la petite propriété. Les premières salines sont attestées à Lavalduc et Engrenier. En même temps, les oppidas (St-Blaise, Constantine, Ste-Propice à Velaux, St-Michel à Istres…) sont réoccupés. Avec l’avênement des Carolingiens en 741, et jusqu’à la fin du Xème siècle, la Basse Provence connaît le retour des troubles (invasions et peste), avant la Renaissance de l’an Mille.

Jeudi 8 février : Le Pays de l’étang à l’époque féodale (XIe-XIIIème siècles) : châteaux, églises et territoires
Au tournant de l'an 1000, la mise en place des castra (châteaux) par les pouvoirs en place (archevêque d'Arles, familles des Baux, de Fos et autres Porcelets) transforme les pourtours de l'étang de Berre en échiquier politique, donnant naissance à des villages, à l'origine des communes actuelles. Au coeur des préoccupations des détenteurs de pouvoirs et de leurs hommes, se placent en priorité les ressources économiques tirées de l'étang (le sel, la pêche, le commerce) et des territoires, qu'il faut partager et souvent disputer.

Jeudi 7 Mars : « L’automne du Moyen Age sur les bords de l’étang (XIIIe-XVème siècles : paix angevine et temps des malheurs »
Avec l'accession au comté par Charles 1er (1246), la Maison d'Anjou règnant sur la Provence jusqu'en 1480, assure une période de prospérité jusqu'en 1348. L’activité économique florissante (agriculture-échanges commerciaux) permet l’accroissement de la population et des bourgs. Le règne de la reine Jeanne (1343-1382), coïncide avec la tristement célèbre “trilogie des malheurs” (guerres-peste-disettes). Les villages alors se fortifient, tandis que d’autres se dépeuplent, comme Fos, Gignac, ou profitent d’un exode intérieur (Saint-Mitre, Ferrières).

7. Jeudi 18 avril : XVIème siècle : guerres et Renaissance en Principauté de Martigues
Constitués en Vicomté en 1471, puis intégrés au royaume de France en 1481, les bourgs de l’étang se préparent aux projets d’invasion de Charles Quint (1524-1536), et connaissent ensuite les Guerres de religion (1560-96). L’architecture défensive est ainsi en plein essor (Lançon, Miramas, Martigues…). Parallèlement, les campagnes sont régénérées par le génie hydraulique d'Adam Craponne, qui permet la multiplication des moulins et des bastides. Dans les bourgs, l’aristocratie et la bourgeoisie locale élaborent de nouveaux Hostals. Mais les créations artistiques sont rares, et attestées par les retables d'Etienne Peson à Saint-Chamas, de Sainte -Anne à Marignane, ou de Notre-Dame de Caderot à Berre.

jeudi 23 mai : Le XVIIème siècle ou l’Age d’Or du “Pays de Berre”
Au cours du Grand siècle, l'ordre revenu et une conjoncture économique favorable, permettent au Baroque, art de la Contre-Réforme et de la Ville, d'éclore et s’exprimer par des constructions civiles et religieuses de grande qualité, à Martigues, cœur de la Principauté du même nom, mais aussi Marignane avec le château Covet, Saint-Chamas, Salon, Grans,...La peinture est aussi bien représentée, par des maîtres marseillais ou aixois (Michel Serre, Jean Daret) ou des dynasties de peintres (les Blaye), qui travaillent intensément pour les églises paroissiales, de dévotion ou de pénitents. Ce temps de grâce se prolongera jusqu’aux débuts du XVIIIe s, avant que ne surviennent la crise et la tourmente du siècle dit des Lumières.

Jeudi 20 juin : « XVIIIème siècle : misères, "Lumières" et Révolution »
Sur les bords de l’Etang, les débuts du XVIIIème siècle sont marqués par les drames (hiver rigoureux de 1709, peste de 1720-1722), qui affectent l’économie, la démographie et le climat social. Cette époque est aussi marquée par un certain relâchement religieux des fidèles ou des prêtres. Cependant, les églises d’Istres, Lançon, La Fare et Grans sont reconstruites selon un style classique, tandis que le style “Régence” ou Rococo, s'affiche sur les façades des hôtels particuliers de Lançon, Istres et Grans. Dans les campagnes, les Bastides de Ponteau, Lunard et Belval offrent de jolis morceaux d’architecture rustique.

Français

Liste d'IDs de référence Apidae
1197
Langues parlées
Langues parlées

Accès handicapé

Accès handicapé
Afficher dans les filtres
Activé

Accessible à mobilité réduite

Accessibilité
Afficher dans les filtres
Désactivé
Accessibilité

Agenda culturel

Ne pas supprimer s'il vous plait.

Afficher dans les filtres
Activé

Conférence - Congrès

Afficher dans les filtres
Activé

Non acceptés

Animaux
Animaux

Istres

Afficher dans les filtres
Activé
Jeudi 1er février 2024 à 18h.
« Le Pays de l’Etang pendant l’époque Franque (Ve-IXe siècle) ».

Jeudi 8 février 2024 à 18h.
Le Pays de l’étang à l’époque féodale (XIe-XIIIème siècles) : châteaux, églises et territoires.

Jeudi 7 mars 2024 à 18h.
L’automne du Moyen Age sur les bords de l’étang (XIIIe-XVème siècles : paix angevine et temps des malheurs.

Jeudi 18 avril 2024 à 18h.

Jeudi 23 mai 2024 à 18h.

Jeudi 20 juin 2024 à 18h.
Gratuit. Sur inscription.

Articles les + lus

3 RANDONNÉES FACILES AUTOUR DE SAINTE-VICTOIRE

3 RANDONNÉES FACILES AUTOUR DE SAINTE-VICTOIRE

La silhouette de la montagne Sainte-Victoire est reconnaissable parmi toutes les autres. Cependant, l'escalader peut s'avérer être un défi de taille. C'est pourquoi nous avons sélectionné pour vous 3 sentiers pour admirer la Sainte-Victoire sans avoir à la dompter !

TOP DES LIEUX POUR PIQUE-NIQUER EN PROVENCE

TOP DES LIEUX POUR PIQUE-NIQUER EN PROVENCE

Le pique-nique, c’est l’occasion parfaite pour sortir du quotidien et se retrouver entre amis, en famille, en amoureux. Que ce soit au bord de l'eau, dans un parc ou dans les vignes, c'est un vrai moment de bonheur simple et de partage. Découvrez notre top des lieux pour pique-niquer en Provence.

RECETTE DE LA POMPE À L’HUILE D’OLIVE

RECETTE DE LA POMPE À L’HUILE D’OLIVE

Oubliez les idées reçues, la pompe à l’huile est très facile à réaliser. Du petit-déjeuner au goûter, elle est délicieuse et figure parmi les emblèmes des 13 desserts. Voici la recette de Marie-Laure !

Le top de nos balades préférées accessibles toute l'année

Le top de nos balades préférées accessibles toute l'année

Durant toute la période estivale, l'accès aux massifs est réglementé. Alors pour prévenir les fermetures, on vous a préparé un top de nos sentiers préférés en Provence : des balades de 1 à 3 heures pour découvrir les merveilles du département. A vos chaussures, on se lance !

TOP 5 DES BALADES DE PRINTEMPS

TOP 5 DES BALADES DE PRINTEMPS

Au cœur de la Provence ou en bord de mer, à cheval, à pied ou en train... Découvrez 5 idées balades dans les Bouches-du-Rhône à faire au printemps pour profiter de la douceur des températures et des jolies fleurs parfumées.