Shadi Fathi et Bijan Chemirani

Edito Media Carousel
Shadi Fathi et Bijan Chemirani : leur complicité artistique les a amenés à composer de nouveaux morceaux, toujours inspirés par la richesse et la diversité de la musique iranienne et par la poésie persane. Ainsi est né Âwât ("grand désir" en kurde).
La Cité à ciel ouvert !

De leur rencontre à Marseille en 2016 était né un premier album, Delâshena. Depuis, Shadi Fathi et Bijan Chemirani ont enchaîné les concerts à travers la France et l’Europe. Leur complicité artistique les a amenés à composer de nouveaux morceaux, toujours inspirés par la richesse et la diversité de la musique iranienne et par la poésie persane. Ainsi est né Âwât ("grand désir" en kurde), album qui se déploie en seize titres.

Entre Shadi, soliste du setâr formée à Téhéran par le grand maître de la musique classique persane Dariush Talaï, et Bijan, virtuose du zarb, du daf et autres percussions, s’est imposée l’idée d’allier les instruments à cordes frottées et à cordes pincées, ainsi que les percussions et les instruments à vent, en s’entourant d’invités. Au fil des titres surgissent ainsi habilement les notes de Redi Hasa au violoncelle, de Shervin Mohajer au kamantcheh iranien (instrument à cordes frottées de la famille de la vielle) et de Sylvain Barou aux flûtes (doudouk, bansurî, etc.). Comme une ponctuation onirique et irradiante, cinq morceaux donnent aussi à entendre des poésies de Khayyâm, Mowlana Rûmi et d’auteurs persans contemporains, portées par la voix de Shadi.

Dans une actualité dramatique, après deux années durant lesquelles la culture s’est tue, Âwât résonne comme une renaissance foisonnante où s’entremêlent la douceur des mélodies et la puissance de l’interprétation.

Shadi Fathi : setâr, shouranguiz, daf, voix
Bijan Chemirani : zarb, daf, percussions, saz
Invité : Sylvain Barou, bansurî, duduk, neyanban, dilli kaval, uilleann-pipes
Poi informations
Adresse
Cité de la Musique, La Magalone 245 bis Boulevard Michelet 13009

Programme en attente de validation

Shadi Fathi et Bijan Chemirani : leur complicité artistique les a amenés à composer de nouveaux morceaux, toujours inspirés par la richesse et la diversité de la musique iranienne et par la poésie persane. Ainsi est né Âwât ("grand désir" en kurde).
La Cité à ciel ouvert !

De leur rencontre à Marseille en 2016 était né un premier album, Delâshena. Depuis, Shadi Fathi et Bijan Chemirani ont enchaîné les concerts à travers la France et l’Europe. Leur complicité artistique les a amenés à composer de nouveaux morceaux, toujours inspirés par la richesse et la diversité de la musique iranienne et par la poésie persane. Ainsi est né Âwât ("grand désir" en kurde), album qui se déploie en seize titres.

Entre Shadi, soliste du setâr formée à Téhéran par le grand maître de la musique classique persane Dariush Talaï, et Bijan, virtuose du zarb, du daf et autres percussions, s’est imposée l’idée d’allier les instruments à cordes frottées et à cordes pincées, ainsi que les percussions et les instruments à vent, en s’entourant d’invités. Au fil des titres surgissent ainsi habilement les notes de Redi Hasa au violoncelle, de Shervin Mohajer au kamantcheh iranien (instrument à cordes frottées de la famille de la vielle) et de Sylvain Barou aux flûtes (doudouk, bansurî, etc.). Comme une ponctuation onirique et irradiante, cinq morceaux donnent aussi à entendre des poésies de Khayyâm, Mowlana Rûmi et d’auteurs persans contemporains, portées par la voix de Shadi.

Dans une actualité dramatique, après deux années durant lesquelles la culture s’est tue, Âwât résonne comme une renaissance foisonnante où s’entremêlent la douceur des mélodies et la puissance de l’interprétation.

Shadi Fathi : setâr, shouranguiz, daf, voix
Bijan Chemirani : zarb, daf, percussions, saz
Invité : Sylvain Barou, bansurî, duduk, neyanban, dilli kaval, uilleann-pipes

Français

Liste d'IDs de référence Apidae
1197
Langues parlées
Langues parlées

Agenda culturel

Ne pas supprimer s'il vous plait.

Afficher dans les filtres
Activé

Concert

Afficher dans les filtres
Activé

Marseille

Afficher dans les filtres
Activé
Mercredi 6 juillet 2022 à 20h30.
Plein tarif : de 7 à 10 €.

Gratuit pour les moins de 12 ans.

Articles les + lus

La Caravelle, là où l'on cuisine avec le coeur

La Caravelle, là où l'on cuisine avec le coeur

A Martigues, il est un restaurant bien caché qui ne se révèle que lorsqu’on ose s’aventurer au-delà des immenses cheminées d’acier. Niché au creux d’une petite plage, ce cabanon tenu par Dora Manticello semble hors du temps. On pousse les portes de la Caravelle avec vous ! 

TOP DES LIEUX POUR PIQUE-NIQUER EN PROVENCE

TOP DES LIEUX POUR PIQUE-NIQUER EN PROVENCE

Le pique-nique, c’est l’occasion parfaite pour sortir du quotidien et se retrouver entre amis, en famille, en amoureux. Que ce soit au bord de l'eau, dans un parc ou dans les vignes, c'est un vrai moment de bonheur simple et de partage. Découvrez notre top des lieux pour pique-niquer en Provence.

TOP 5 DES BALADES DE PRINTEMPS

TOP 5 DES BALADES DE PRINTEMPS

Au cœur de la Provence ou en bord de mer, à cheval, à pied ou en train... Découvrez 5 idées balades dans les Bouches-du-Rhône à faire au printemps pour profiter de la douceur des températures et des jolies fleurs parfumées.

3 RANDONNÉES FACILES AUTOUR DE SAINTE-VICTOIRE

3 RANDONNÉES FACILES AUTOUR DE SAINTE-VICTOIRE

La silhouette de la montagne Sainte-Victoire est reconnaissable parmi toutes les autres. Cependant, l'escalader peut s'avérer être un défi de taille. C'est pourquoi nous avons sélectionné pour vous 3 sentiers pour admirer la Sainte-Victoire sans avoir à la dompter !